5 critères pour choisir son entreprise de rénovation d’intérieur

La rénovation de votre logement ou de votre maison est un projet à prendre au sérieux. Cela implique le choix judicieux de l’entreprise de rénovation. Cette dernière permettra de mener à bien vos travaux d’intérieur. Pour éviter de commettre des erreurs, il est intéressant de prendre en compte certains critères importants. Lesquels ? On en parle dans ce dossier.

Avoir recours à votre entourage

Après avoir défini avec précision vos besoins, vous pouvez commencer la recherche proprement dite de l’entreprise qui prendra en charge vos travaux. Dans ce sens, il est conseillé de se tourner vers son entourage. En adoptant ce premier réflexe, vous pouvez trouer facilement la meilleure entreprise de rénovation.

En effet, il se peut que certains de vos proches aient fait appel à une entreprise de rénovation par le passé. Sondez donc votre entourage pour en dénicher. Les connaissances vous feront part du résultat des professionnels. Si ces derniers sont satisfaisants, elles vous les recommanderont. En plus, elles vous souligneront le prix des travaux effectués, mais vous diront aussi si l’entreprise a pu respecter les délais fixés. Si vous obtenez de nombreux avis positifs, vous pouvez vous fier à l’entreprise de rénovation proposée.

Le respect des délais de travaux

Lorsqu’il est question de l’exécution des travaux de rénovation d’intérieur, le délai est un critère important à prendre en compte. Une bonne entreprise de rénovation est chargée de la gestion du projet de la conception jusqu’à sa concrétisation. Elle coordonnera les différentes équipes qui contribueront à la réussite du projet de rénovation.

Pour plus d’explications, cliquez ici. En général, une bonne entreprise garantit des travaux de rénovation de qualité et tient notamment compte du respect du délai défini.

Les références et certifications de l’entreprise de rénovation

Une entreprise de rénovation regroupe de nombreux domaines de BTP. Il s’agit entre autres de l’électricité, de la peinture, de la menuiserie, de la maçonnerie, des revêtements de sol, du carrelage, etc. Pour espérer avoir un travail satisfaisant, optez pour des professionnels de rénovation compétents et adaptés à vos besoins.

Pour plus d’assurance, demandez une présentation des références clients. Vous les retrouverez notamment sur leur site. Les certifications sont aussi des pièces qui attestent la fiabilité des professionnels de rénovation.

L’ancienneté

C’est un point principal qui prouve le savoir-faire de l’entreprise de rénovation sollicitée. Une société de rénovation d’intérieur témoignant de nombreuses années d’expertise représente une entreprise qui a déjà concrétisé de nombreux projets différents. Elle sera en mesure de vous prodiguer des conseils relatifs à vos travaux.

La transparence du prix

Dans le cadre d’un projet de rénovation, il convient de solliciter différentes entreprises de prestation. Ainsi, vous pouvez demander à chacune d’entre elles des devis. Ces derniers seront comparés et donc vous permettront de faire le choix de votre professionnel. Bien entendu, il faut choisir une entreprise de rénovation qui propose des prix transparents.

Les tarifs proposés doivent convenir à ceux qui sont actuellement pratiqués sur le marché. Quant aux devis, ils doivent être détaillés et explicites. Cela vous donnera un aperçu de ce que l’entreprise propose pour exécuter la rénovation de votre habitation. Si le devis n’est pas transparent, vous pouvez décliner l’offre.

Read More

Le rénovitrage, un bon choix pour faire des économies ?

Si vous avez un velux, alors vous avez peut-être entendu parler du rénovitrage, si vous n’avez jamais entendu parlé du rénovitrage, on vous explique tout dans cet article et aussi comment vous allez pouvoir faire des économies. En effet, la vitre d’une fenêtre velux tout comme la durée de vie d’une fenêtre n’est malheureusement pas éternelle, de plus les technologies en ce qui concerne les vitrages évoluent rapidement. On oublie pas qu’à l’époque de nos grands parents une fenêtre était réalisée en simple vitrage. Ce simple vitrage aujourd’hui est aujourd’hui dépassé notamment à cause de la faible isolation thermique, on retrouve maintenant sur le marché des triples vitrages avec du gaz entre chaque plaque de verre afin de renforcer et d’obtenir un vitrage vraiment isolant et permette de garder la chaleur lors de l’hiver à l’intérieur de la maison et au contraire garder la fraicheur lors de l’été. Alors oui mais comment remplacer son velux dans sa maison lorsque celui-ci commence à vieillir et montrer des signes de faiblesses

Le changement de votre velux

La première solution consiste bien évidement à changer l’intégralité de votre velux, en général la pose doit être effectué par un professionnel et la tarif avoisine les 700€ selon la qualité du vélux et le tarif de la pose (ce tarif est général, il faudra affiner par rapport à votre région et aux prestataires). C’est une solution radicale mais qui à le mérite de vous redonner de la clareté dans la pièce disposant du vélux, ainsi qu’une meilleure isolation thermique. Cette solution est idéale si vous avez aussi le bati de votre vélux abimé car vous êtes obligé de changer l’intégralité du vélux. Mais si votre bati est propre ce qui est bien souvent le cas, alors il existe une autre solution : le rénovitrage.

 

Le rénovitrage

Le rénovitrage comme son nom l’indique est la rénovation ou plus précisément le changement de votre vitrage de votre vélux. Il faut savoir que des sociétés aujourd’hui vous propose cette solution afin dans un premier temps de réduire les coûts de la réparation de votre vitrage pour velux et aussi dans un aspect écologique car vous n’êtes pas obligé de changer le bati sachant que celui-ci est toujours en bon état. De plus vous allez gagner en performance énergétique et en isolation thermique puisque le transfert de chaleur se fait au niveau du vitrage et non pas au niveau du bati. Alors combien ça coûte un rénovitrage ?

Il faut savoir qu’un rénovitrage coûte environ 7 fois moins cher que le changement complet de votre vélux, vous allez pouvoir faire de grosse économies, et surtout la où les économies sont très importante c’est au niveau de la pose par un professionnel. En effet, si vous êtes un peu bricoleur sachez que bien souvent l’achat de votre vitrage est livré avec tout le nécessaire pour faire le changement vous-même. Concernant le nécessaires, vous allez retrouver les joints en silicone pour l’isolation et le mastic isolant, un kit de visserie neuf et bien évidement une notice qui vous guidera pas un pas un peu comme le montage d’un meuble. Vous comprenez rapidement qu’il y a finalement rien de sorcier de profiter du rénovitrage surtout si vous aimez faire les travaux. Néanmoins, si vous n’aimez pas faire les travaux et que vous n’avez pas un tournevis à la maison, alors vous pouvez faire appel à un professionnel en lui demandant d’utiliser la technique du rénovitrage.

Read More

Comment bien choisir son serrurier ?

Trouver un bon serrurier n’est pas une démarche simple, et surtout lorsqu’il s’agit d’une situation d’urgence. En effet, dans la précipitation, il y a toujours un risque de tomber sur un prestataire qui manque de professionnalisme ou qui n’a pas assez d’expertise.

Les arnaques sont également assez fréquentes, avec des professionnels qui proposent tout de suite un remplacement de serrure alors que cela n’est pas nécessaire, ou qui demandent des tarifs trop élevés, en profitant de la situation d’urgence.

Pour éviter les mauvaises surprises, il est donc nécessaire de se baser sur certains critères pour choisir le bon serrurier.

Dans quelles situations a-t-on besoin de faire appel à un serrurier ?

Il existe toutes sortes de problèmes qui nécessitent l’intervention d’un serrurier professionnel, comme une porte bloquée, claquée ou forcée, une serrure cassée, abîmée ou usée. Il s’agit généralement de situations imprévues, qui peuvent survenir à n’importe quel moment, et les choses se compliquent spécialement lorsque cela arrive le soir ou pendant le week-end.

Il arrive en effet qu’une porte se claque et que la personne se retrouve à l’extérieur, sans pouvoir accéder à la maison, ou alors qu’une serrure se casse à la suite d’une mauvaise manipulation ou d’une tentative d’effraction.

D’une manière plus générale, les serruriers sont le plus souvent sollicités pour :

  • Une ouverture de porte,

  • Un remplacement ou une réparation de serrure,

  • Un dépannage d’urgence,

  • Une installation de porte blindée,

  • La pose de volets roulants,

  • La réalisation d’un double des clés,

  • L’installation de rideaux métalliques pour un commerce,

  • Une clé cassée à l’intérieur de la serrure,

  • Des dommages causés par une tentative d’effraction,

  • Une serrure usée ou trop vieille.

Pour prévenir certaines de ces situations, il est nécessaire d’entretenir régulièrement la serrure, de la manipuler doucement sans forcer, et de la remplacer dès qu’un problème est détecté lors de l’ouverture ou de la fermeture. A l’inverse, les problèmes d’effraction ou de forçage de serrure par des malfaiteurs, demeurent imprévisibles, et doivent être traités en urgence.

Comment trouver un serrurier ?

Quelle que soit la situation, il est déconseillé de procéder à un déblocage de serrure par ses propres moyens, au risque d’aggraver le problème en détériorant encore plus le dispositif. La meilleure attitude consiste à faire appel à un serrurier expérimenté, en prenant bien le temps d’effectuer les recherches nécessaires, afin d’éviter les mauvaises surprises et les tarifs trop élevés.

Le plus simple, c’est de faire confiance au bouche-à-oreille, au syndic de copropriété ou aux annuaires spécialisés disponibles sur internet. Il est alors important de s’assurer des compétences et du professionnalisme du prestataire avant de le contacter, et de vérifier que le contrat d’assurance habitation comprend la prise en charge de ce type de dépenses. Dans ce cas, la compagnie d’assurance peut intervenir pour envoyer un serrurier accrédité.

Dans tous les cas, il est déconseillé d’agir dans la précipitation, en prenant le premier numéro dans un annuaire, sans prendre le temps de vérifier les références du professionnel. Il est en effet fréquent de tomber sur des prestataires qui ne sont pas habilités à intervenir à domicile, ou qui pratiquent des tarifs prohibitifs, notamment pour des interventions en soirée ou pendant les week-ends.

Pour prouver son expertise et son agrément, un serrurier doit être capable de présenter un certificat comportant le numéro d’immatriculation de sa société, ainsi qu’un devis détaillé pour l’intervention à effectuer. Le prestataire doit également respecter les normes en matière de sécurité, et être disponible tous les jours de la semaine, 24h/24.

Enfin, il est possible d’éviter les mauvaises surprises en anticipant la recherche de serrurier, en dehors d’un épisode urgent. Ainsi, il est possible d’établir une liste de professionnels de la région, reconnus pour leur sérieux et leur expertise.

Pourquoi est-il préférable de faire appel à un serrurier en cas de problème ?

Lorsqu’une serrure est cassée ou quand une porte est bloquée, il est recommandé de faire appel à un serrurier professionnel, pour qu’il évalue la situation et propose les solutions adéquates. Le prestataire procède ensuite à la réparation ou au remplacement de la serrure, selon le niveau des dommages.

Un serrurier expérimenté possède une connaissance précise du mécanisme de fonctionnement de tous les types de serrures, ce qui lui permet de détecter rapidement la partie défectueuse et de la réparer.

Dans le cas d’une porte fermée avec les clés à l’intérieur ou perdues, le serrurier peut procéder au déverrouillage de la porte en s’adaptant aux spécificités de chaque mécanisme, et en évitant au maximum d’en arriver au remplacement. Quoiqu’il en soit, il est toujours déconseillé d’essayer de forcer la serrure, au risque de l’endommager d’une manière irréversible.

De même, un serrurier local qualifié, par exemple un serrurier Toulouse si vous vivez à Toulouse, connaît les mesures à prendre pour débloquer une serrure sans détériorer son mécanisme, et maîtrise bien le fonctionnement de tous les types de portes, ce qui lui permet de garder la serrure en bon état à l’issue de l’intervention. Par ailleurs, en faisant appel à un serrurier spécialisé, l’intervention peut se faire très rapidement, généralement dans les trente minutes qui suivent, même les dimanches, les jours fériés et pendant la nuit.

Privilégier la réputation et le respect des engagements

Pour trouver un bon serrurier, rien ne vaut une recommandation venant du fabricant de la serrure, de la compagnie d’assurance ou d’une tierce personne qui a déjà eu affaire à ce prestataire. Il est également possible de chercher dans les annuaires dédiés sur internet, en consultant les avis des anciens clients.

En revanche, il est préférable de se méfier des publicités dans les boîtes aux lettres, qui ne sont pas toujours une bonne piste à suivre, car elles peuvent être mensongères. Certains prestataires proposent en effet, en même temps que la serrurerie, d’autres services qui n’ont aucun rapport, comme la plomberie ou l’électricité.

Par ailleurs, un bon serrurier doit être capable de respecter ses engagements en termes de tarifs de dépannage, de devis et de délai d’intervention. Les frais à payer peuvent être fournis au téléphone, à partir de quelques questions qui permettent au professionnel d’estimer le temps et le coût de l’opération. Le client peut alors poser le même problème à plusieurs serruriers pour pouvoir comparer leurs tarifs et se faire une idée précise, tout en éliminant ceux qui donnent des tarifs sans poser des questions précises, ceux qui donnent des prix trop chers ou à l’inverse, trop bas.

Le serrurier doit également fournir un devis et une facture dans les normes, indiquant les coûts de la main d’œuvre, les frais de déplacement et le prix d’achat de matériel. Tous les documents fournis doivent comprendre le nom et les coordonnées du serrurier, ainsi que le numéro Siret de son entreprise. Un serrurier expérimenté est également reconnaissable grâce à son magasin, au matériel et aux outils dont il dispose pour réaliser ses interventions.

Enfin, le serrurier professionnel instaure une véritable relation de confiance avec son client, en lui prodiguant des conseils sur la manière de sécuriser sa serrure, de l’entretenir ou de la manipuler.

Eviter les profiteurs

Certains serruriers profitent des situations urgentes, surtout la nuit ou pendant les week-ends, pour augmenter considérablement leurs tarifs. Lors de l’appel téléphonique, le serrurier doit indiquer au client la majoration qu’il opère, et c’est ce dernier qui décide s’il accepte ce tarif ou pas.

D’un autre côté, certains prestataires profitent de la détresse ou de la méconnaissance des clients pour leur proposer un remplacement entier de la serrure, voire de la porte, même quand ce n’est pas nécessaire. Un serrurier qui veut directement changer un mécanisme entier, sans prendre le temps d’évaluer les dégâts, est à éviter à tout prix.

Toute dépense supplémentaire doit être clairement citée par le serrurier avant d’entamer la réparation correspondante.

Quel est le coût d’un dépannage de serrure ?

Le prix appliqué par un serrurier varie en fonction de plusieurs éléments, comme le déplacement, le matériel utilisé ou la TVA qui n’est pas la même pour un cambriolage que pour une porte claquée. Il est important de signaler que le prix du déplacement augmente pendant la nuit et le week-end.

Dans tous les cas, l’établissement d’un devis est une étape nécessaire pour instaurer une relation de confiance entre les deux parties. La grille tarifaire de l’expert prend en considération essentiellement le montant de l’intervention, en fonction de sa nature, le prix de la main d’œuvre et les frais de déplacement.

Le client doit prendre connaissance de cette grille tarifaire avant de s’engager avec le prestataire, afin d’éviter les arnaques.

Read More

Fuites de canalisation : comment les détecter et les réparer ?

Une fuite de canalisation fait partie des problèmes de plomberie les plus fréquents chez de nombreuses personnes. De causes multiples, ce dysfonctionnement peut se manifester à travers plusieurs signes qui doivent vous alerter sur la présence d’une fuite de canalisation. Si l’origine de la fuite peut être relativement difficile à détecter selon les cas, la solution à ce problème de plomberie ne devrait normalement pas être très coûteuse.

Détection des fuites de canalisation

Négligée ou mal réparée, une fuite de canalisation peut avoir de graves conséquences. De l’explosion de votre facture d’eau à la dégradation silencieuse et progressive de votre habitat, vous risquez de gros dégâts. D’où l’urgence d’une prise en charge rapide par un professionnel qualifié pour stopper la fuite. Découvrez tous nos conseils pour vous aider à détecter et réparer une fuite dans votre réseau de canalisation.

Les potentielles causes d’une fuite de canalisation

Une fuite de canalisation peut avoir de nombreuses causes. Les tuyaux bouchés, la corrosion et l’usure des joints font partie des plus récurrentes.

L’usure et la détérioration des joints

Les joints utilisés pour les raccords ou branchements de votre canalisation peuvent s’user et se détériorer avec le temps, compromettant ainsi l’étanchéité du système hydraulique. En effet, pour que le système de plomberie reste étanche, l’on emploie généralement des joints avec du mastic en caoutchouc afin de relier les principaux tuyaux. Malheureusement, ces joints s’usent avec le temps. Et lorsque cela arrive, le mastic se rompt provoquant la fuite.

L’obstruction des tuyaux

À défaut d’être usés ou percés, vos tuyaux peuvent aussi être bouchés. Le bouchage du conduit est généralement dû à une accumulation de résidus à l’intérieur de ce dernier. Le blocus obstruant la circulation hydraulique va créer un débordement d’eau. Sous l’effet de la pression, le tuyau va s’éclater. Les débris arrachés peuvent se répandre à travers les conduits, occasionnant d’autres dommages dans la structure de la canalisation.

La corrosion

Les matériaux utilisés pour l’installation de votre système de plomberie peuvent se corroder au fil du temps. En proie à la corrosion, les tuyaux et les joints vont se fissurer ou se percer, laissant ainsi l’eau s’écouler en dehors de la canalisation. L’eau pourra alors s’écouler indéfiniment et s’incruster dans le mur et dans le sol. Les fuites par corrosion se produisent en général sur des installations vieilles de 2 à 3 décennies (suivant la qualité des matériaux employés à l’origine). C’est pourquoi lors du diagnostic de votre système de canalisation, l’artisan tient généralement compte de la durée de votre installation.

Comment détecter une fuite canalisation ?

La localisation d’une fuite de canalisation ne relève pas toujours de l’évidence. Pour parvenir à la détecter avec précision, il faut utiliser les bons matériels. Mais, ce n’est pas tout. Il faut aussi adopter la meilleure technique de travail en fonction du type de canalisation.

En pratique, les professionnels se servent d’une caméra thermique, conçue pour évaluer la différence de température entre le tuyau et le rayonnement infrarouge. Un autre matériel utilisé est la mini caméra adaptée que l’artisan va insérer dans les tuyaux pour une inspection vidéo de vos canalisations.

Lorsque la configuration de vos canalisations rend impossible l’usage des caméras, le professionnel fait recourt à l’électro-acoustique. Grâce à un micro amplificateur, l’artisan va pouvoir localiser l’origine du bruit émis par la fuite d’eau. Enfin, dans l’hypothèse des canalisations enterrées les fuites seront plus difficiles à détecter. Dans ces cas, les plombiers expérimentés vont mobiliser des techniques non destructrices comme la fluorescence.

Quelles solutions pour réparer une fuite de canalisation ?

Face à une fuite de canalisation, la meilleure solution est de faire appel à un plombier professionnel pour colmater la brèche. En procédant de la sorte, vous éviterez que la fuite ne s’aggrave et ne cause plus de dégât.

Et si vous ignorez par où et quand commencer, rendez-vous sur le site https://www.conseil-artisan.fr pour trouver l’artisan plombier professionnel qualifié pour prendre en charge et régler votre problème de fuite de canalisation.

Nous ne saurions trop insister sur la nécessité d’agir rapidement dès l’apparition des signes précurseurs d’une fuite de canalisation. Avec un peu d’attention, vous saurez les percevoir sans difficulté. Pour vous donner une idée de leur manifestation, voici quelques signes précurseurs qui doivent vous alerter :

  • Une augmentation anormale de la facture d’eau sans raison apparente ;
  • Des traces d’humidité sur les murs ;
  • De la mouille sur le sol, etc.

Bien que ces signes soient visibles, il n’est pas toujours possible pour vous de déterminer avec exactitude la localisation de la fuite. D’où l’intérêt de faire appel à un professionnel.

Read More
isolation maison

Mauvaise isolation : d’où viennent les pertes de chaleur ?

Un logement mal isolé entraîne une hausse de la consommation énergétique, et donc une augmentation des dépenses liées aux factures d’électricité et de gaz. Ainsi, il est nécessaire de bien connaître les points faibles de son logement en termes d’isolation, afin d’investir dans les travaux ciblés, qui permettent d’y remédier.

En effet, il est inutile de remplacer une chaudière par un équipement neuf ou d’investir dans un système d’énergie renouvelable si la maison est mal isolée. Il est alors essentiel de détecter les points stratégiques dont il faut améliorer l’isolation, c’est-à-dire les endroits qui entraînent les déperditions de chaleur.

Murs, toiture, menuiseries, plancher ou ponts thermiques, il est important de connaître le mécanisme de circulation des flux à l’intérieur d’une maison, pour diagnostiquer les éventuelles pertes de chaleur et y apporter des solutions adaptées.

Comment identifier les endroits qui causent des déperditions de chaleur ?

Les pertes de chaleur sont généralement liées à une mauvaise isolation, et elles sont à l’origine d’une surconsommation d’énergie. Il existe plusieurs sources possibles pour ces déperditions thermiques, et il est primordial de les détecter pour pouvoir améliorer les performances d’isolation du logement.

La chaleur peut d’évacuer par divers endroits de la maison, comme le toit, les murs, les systèmes de ventilation, les menuiseries, les vitrages et le sol. Ces fuites thermiques peuvent être identifiées par plusieurs méthodes :

  • La réalisation d’un diagnostic de performance énergétique

  • L’utilisation d’un détecteur de fuites thermiques

  • L’utilisation d’une caméra thermique, qui permet de visualiser depuis l’extérieur les endroits de fuite de chaleur

  • Le recours à des méthodes plus basiques, comme l’utilisation d’une bougie allumée, à rapprocher des endroits suspects

  • Faire appel à l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), pour analyser les sources potentielles de pertes de chaleur

  • Analyser le montant des factures sur plusieurs mois, et effectuer une moyenne de consommation, cela peut être un indicateur simple sur une éventuelle faille dans le système d’isolation thermique.

Dans ce contexte, il est important de souligner que chaque logement est unique, et possède ses propres spécificités, ce qui augmente la difficulté de cette opération de diagnostic et de détection des défauts, car il n’existe pas de configuration standard.

Le toit, responsable de 25 à 30% des pertes de chaleur

Le toit représente la première source de déperditions thermiques dans un logement, il est à l’origine de 25 à 30% des fuites de chaleur.

L’air chaud est en effet plus léger que l’air froid, c’est donc naturellement qu’il s’élève et finit par se loger dans la partie haute de la maison, ou par s’évacuer à partir des combles et de la toiture.

C’est pour cette raison qu’il fait souvent plus chaud à l’étage qu’en bas de la maison, et ceci est valable aussi en été, causant un inconfort pour les habitants.

Le toit représente par ailleurs une surface importante en contact avec l’extérieur, il est donc directement exposé au vent et au froid.

Les pertes de chaleur au niveau de la toiture peuvent être causées par une mauvaise isolation des combles, des sous-pentes, du dernier plafond, des espaces vides entre les tuiles ou des jonctions mur-charpente.

De ce fait, l’isolation de tous ces éléments doit être traitée comme une priorité, car il s’agit d’une opération rentable en termes de potentiel d’économies d’énergie, sans engendrer de dépenses importantes. L’isolation de la toiture nécessite en effet moins de travaux que celle des murs.

Quelles solutions pour isoler le toit ?

Les techniques d’isolation de toiture ne sont pas les mêmes pour toutes les configurations, elles dépendent du niveau auquel sera posé le matériau isolant, selon que les combles sont aménagés ou pas.

  • Si les combles sont aménagés et habitables, une isolation déroulée sur plancher est privilégiée,

  • Pour les combles perdus non aménagés, il est préférable d’envisager une solution par soufflage dans les versants de toiture.

L’intervention peut être plus ou moins lourde, car il est généralement nécessaire de retirer le revêtement de toiture pour souffler le matériau isolant.

De nombreux isolants peuvent être utilisés pour les combles, comme les laines minérales, les fibres de bois ou de chanvre, le polystyrène ou le polyuréthane.

Les murs, responsables de 20 à 25% des pertes de chaleur

Les murs sont les deuxièmes responsables des déperditions thermiques, après la toiture, puisqu’ils sont à l’origine de 20 à 25% des fuites de chaleur, et les raisons sont multiples. Il s’agit souvent de murs isolés uniquement de l’intérieur, avec une fine couche d’isolant, pour ne pas perdre de la surface habitable.

Or, seule une grande épaisseur de matériau isolant est susceptible d’améliorer les performances thermiques et d’éviter la fuite de chaleur par les parois. Il est donc préférable de procéder à une isolation par l’extérieur, pour éviter de perdre de la superficie intérieure du logement.

De même, les murs anciens en parpaing ne retiennent pas l’énergie thermique, qui finit par s’évaporer, incitant les habitants de la maison à augmenter la puissance du chauffage, et donc à surconsommer de l’énergie.

Quelles solutions pour isoler les murs ?

Pour résoudre le problème de l’évaporation de la chaleur par les murs, il est indispensable de les isoler, et de préférence par l’extérieur, pour préserver la surface habitable. L’isolation des murs est réalisée au moyen de panneaux isolants rigides, qui sont soit collés directement à la paroi, soit vissés sur une autre structure en bois ou en métal.

Dans le cas d’une isolation par l’intérieur, l’isolant empiète sur la surface habitable de la maison, mais l’avantage c’est que l’aspect extérieur est préservé. Par ailleurs, cette solution peut entraîner certains défauts dans le fonctionnement de l’ouverture des portes, le passage des canalisations ou câbles électriques.

A l’inverse, l’isolation par l’extérieur est plus efficace pour traiter les ponts thermiques, mais entraîne des travaux plus complexes et plus chers, tout en modifiant l’aspect extérieur de la maison. Un ravalement des façades peut être nécessaire dans le cadre d’une isolation des murs par l’extérieur.

Les fuites d’air, responsables de 20 à 25% des pertes de chaleur

Les pertes de chaleur par fuites d’air sont souvent sous-estimées, alors qu’elles représentent entre 20 et 25% des déperditions thermiques, quasiment au même niveau que les murs. Ces fuites peuvent provenir de diverses sources comme les hottes, les cheminées, les prises électriques, les seuils des portes, le système de ventilation ou les serrures.

Toutes ces zones sont considérées comme des infiltrations d’air parasites qu’il convient de calfeutrer afin d’éviter la surconsommation d’énergie, d’améliorer le confort des habitants, et d’optimiser le fonctionnement du système de ventilation. Sans prendre en considération ces fuites d’air, l’efficacité de l’isolation thermique est fortement compromise.

Quelles solutions pour réduire les fuites d’air ?

En parallèle avec l’isolation de la maison, il est toujours utile de vérifier les zones qui peuvent engendrer des fuites d’air, pouvant être une serrure, une hotte, une cheminée ou un système de ventilation.

S’il s’avère qu’un endroit de la maison favorise l’infiltration de l’air, il est primordial de le colmater en utilisant du silicone ou du latex acrylique, afin de réduire les déperditions thermiques. La solution de calfeutrage préconisée dépend du matériau de la zone à obstruer. Il est également possible de poser des joints ou d’injecter de la mousse de polyuréthane.

Par ailleurs, certaines astuces peuvent être mises en œuvre comme la fermeture du conduit de la cheminée lorsqu’elle n’est pas utilisée, afin d’éviter l’infiltration de l’air.

Les fenêtres, responsables de 10 à 15% des pertes de chaleur

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les fenêtres et les vitrages n’arrivent qu’en quatrième position de l’importance des déperditions thermiques de la maison. Ils sont responsables d’environ 10 à 15% des pertes de chaleur, alors que toutes les idées reçues les placent en tête du classement.

Les causes possibles des pertes de chaleur par les fenêtres peuvent être liées au simple vitrage, à l’usure de la menuiserie, à un mauvais entretien, ou à une pose défectueuse. Toutefois, avant de se lancer dans le remplacement des fenêtres, il est recommandé de se renseigner auprès de la mairie, concernant le Plan Local d’Urbanisme de la commune, afin de respecter les couleurs et les matériaux réglementaires.

Tout comme les fenêtres, les portes sont d’autres éléments sensibles de la maison, et constituent une source de pertes thermiques, notamment celles qui donnent vers l’extérieur.

Quelles solutions pour isoler les fenêtres ?

Les pertes de chaleur par les fenêtres peuvent être réparées en remplaçant les anciennes fenêtres par des modèles plus performants sur le plan thermique.

Pour ne pas subir les déperditions de chaleur, les fenêtres doivent être dotées de volets d’un double vitrage à isolation thermique renforcée et d’une menuiserie de qualité. L’installation doit également être réalisée par un artisan qualifié, pour éviter les défauts de pose, pouvant laisser des espaces vides.

Les volets jouent un rôle important dans les performances d’isolation des fenêtres, car ils apportent une résistance supplémentaire aux menuiseries.

Au-delà du remplacement, plusieurs techniques peuvent être utilisées pour rénover les fenêtres, en fonction de la complexité des travaux et du budget alloué.

Il est ainsi possible d’utiliser une méthode simple et rapide, qui consiste à déposer partiellement une fenêtre, en conservant le dormant existant et en changeant le reste. Une autre technique consiste à déposer totalement la fenêtre en remplaçant le cadre par un nouveau. Cette solution nécessite des travaux plus lourds que sur les murs. La troisième solution est d’ajouter une deuxième fenêtre à une fenêtre existante, en la posant soit à l’intérieur soit à l’extérieur.

Concernant les portes, les performances peuvent être améliorées en collant un isolant ou en plaçant un bas de porte. Le remplacement des portes peut également être envisagé, mais il est essentiel de prêter attention à la mise en œuvre, qui doit être réalisée par une entreprise d’isolation spécialisée. Des entreprises d’isolation Toulouse comme Tef Isolation ou Geckoisol pourront vous accompagner dans toutes les étapes de l’isolation de votre maison.

Le plancher et le sol, responsables de 7 à 10% des pertes de chaleur

Dans une maison, le sol peut être à l’origine du froid, et représenter jusqu’à 10% des déperditions thermiques, car cette zone est en contact direct avec les parties froides. C’est pour cette raison qu’une isolation performante du sol entraîne l’amélioration du confort intérieur, car elle permet de réduire les pertes de chaleur par le bas, d’atténuer les nuisances sonores et d’empêcher les infiltrations d’eau.

Même si la perte de chaleur par le plancher bas n’est pas très importante, il n’empêche qu’elle entraîne quasi certainement une sensation d’inconfort liée au froid, et donc une surconsommation d’énergie.

Quelles solutions pour isoler le sol et le plancher ?

Les planchers bas font partie des éléments à isoler pour améliorer le confort intérieur et éviter les pertes de chaleur. Cette opération peut être réalisée par le bas ou par le haut.

L’isolation des planchers par le bas se fait en appliquant un isolant dans la partie inférieure du sol, lorsque celui-ci est situé au-dessus d’un endroit non chauffé, d’un vide sanitaire ou d’un terre-plein. Pour les sols réguliers, il est préférable d’utiliser des panneaux isolants, alors que les planchers irréguliers sont préférablement isolés avec un matériau souple.

L’isolation des planchers par le haut présente plus de contraintes, car elle s’adapte aux sols situés au-dessus d’un terre-plein inaccessible et aux situations où le plancher doit être refait totalement. Le procédé consiste à poser des panneaux isolants sur le sol et à couler une chape par-dessus, pour pouvoir installer un revêtement.

Cette isolation par le haut implique d’importants travaux, pouvant aller jusqu’à enlever le revêtement déjà posé, ou à rehausser les seuils de porte, et il est préférable de procéder par le bas, quand cela est possible.

La solution d’isolation thermique dépend de la hauteur entre le plafond et le sol et de l’accessibilité, et les bénéfices sont importants en matière de confort, notamment quand le plancher est au-dessus d’une cave ou d’un sous-sol.

Les ponts thermiques, responsables de 5% des pertes de chaleur

Les ponts thermiques sont les zones non isolées, qui sont en contact direct avec l’extérieur, comme les intersections entre les façades et le plancher se trouvant à l’étage. Ils représentent le dernier facteur de pertes de chaleur, et correspondent à une rupture entre la structure de la maison et les matériaux.

Les ponts thermiques évacuent la chaleur de l’intérieur vers l’extérieur, et ils sont réduits au minimum dans les nouvelles constructions.

Quelles solutions pour réduire les ponts thermiques ?

La réduction des ponts thermiques se fait idéalement à l’aide d’une isolation par l’extérieur, qui est recommandée pour les projets de rénovation des maisons anciennes, et qui permet d’obtenir de hautes performances thermiques.

Il est possible aussi d’isoler les ponts thermiques individuellement, mais l’efficacité n’est pas la même qu’avec une isolation globale.

Read More

5 critères à définir pour faire confectionner votre portail sur mesure à Montpellier

Le portail représente le point d’accès de votre domicile et le premier élément perçu depuis l’extérieur. Il permet de protéger votre habitation et délimiter votre propriété, mais sa dimension est également esthétique. Pour que votre portail joue parfaitement son rôle de protection tout en apportant de la plus-value, il sera obligatoire de le choisir avec soin. Les choix sont nombreux en termes de styles et de modèles, et vos besoins spécifiques doivent être pris en compte pour la fabrication de votre portail. Si vous avez fait le choix de faire fabriquer un portail sur mesure pour distinguer votre habitation, nous vous donnons ici les critères importants à considérer pour faire fabriquer le portail idéal.

Trouver le bon type d’ouverture

Le type d’ouverture de votre portail est l’un des premiers points sur lesquels vous devrez trancher. Le portail battant est le modèle le plus classique, dans le style à la française. Il se compose d’un vantail ou de deux vantaux qui sont parfaitement symétriques la plupart du temps. Ce type de portail s’ouvre de façon latérale : si vous souhaitez en faire fabriquer un, il faudra donc veiller à prévoir un espace suffisant derrière le portail pour son ouverture complète. Le portail coulissant est en revanche conçu pour occuper moins d’espace lors de son ouverture. Il s’intègre bien dans les habitations à l’architecture moderne et requiert cependant des travaux sur le côté latéral du mur du portail, ainsi que pour la mise en place de rail au sol par exemple. Si la question de l’espace n’est pas un critère déterminant pour vous, il ne s’agira que de prendre une décision par rapport au style. Le portail coulissant sur mesure peut avoir un rendu très esthétique.

Le choix du bon matériau

Aujourd’hui, le bois et le fer forgé sont loin d’être les seules alternatives pour la confection d’un portail sur mesure durable, solide et esthétique. Ces options traditionnelles sont toujours à la page, mais de nombreux matériaux modernes viennent vous donner l’embarras du choix quand il s’agit de faire réaliser des menuiseries extérieures ou intérieures.

L’aluminium permet par exemple de personnaliser votre équipement d’ouverture au maximum, avec la large variété de coloris, de formes ou de styles qu’il est possible de choisir. Vous pouvez rapidement contacter des professionnels de la menuiserie alu à Montpellier pour la fabrication d’un portail dans le matériau moderne et tendance qu’est l’aluminium. Ce matériau est très apprécié dans le cadre de constructions modernes en raison de sa résistance et de la facilité d’entretien relative. Le PVC est une option que certains jugent secondaire par rapport à l’aluminium, mais si vous optez pour du PVC haut de gamme, vous pouvez aussi avoir des rendus appréciables.

Des matériaux comme le fer forgé ou l’acier vous permettront d’avoir des portails très lourds, mais leur prix, lorsqu’il s’agit de portails sur mesure notamment, est bien plus élevé que pour le cas de l’aluminium.

Quelle forme choisir pour le portail ?

La forme de votre portail doit être choisie en fonction de l’architecture de la maison. Les formes classiques restent les plus courantes, mais il est possible de réaliser un portail sur mesure en forme de chapeau de gendarme, en formes de vantaux asymétriques, ou sous diverses formes particulières. Les personnalisations possibles avec des matériaux modernes comme l’aluminium, le PVC (ou avec des matériaux comme le fer forgé) sont sans limites. Il sera nécessaire de vous renseigner auprès de la mairie pour prendre connaissance des formes et des normes en matière de portail, afin de faire des choix en accord avec le PLU (plan local d’urbanisme).

La forme du portail touche également au degré d’intimité qu’il vous offrira. Les portails pleins offrent une occultation totale, tandis que les portails ajourés ou demi-ajourés permettent de laisser passer le regard. Si vous avez des enfants à la maison, ou si vous souhaitez avoir une intimité maximale, le choix le plus conseillé sera le portail plein, pour une intimité maximale.

La motorisation de votre portail

Les fabricants peuvent vous proposer différents types de motorisations pour votre portail battant ou coulissant. Il s’agit d’une option qui apporte du confort dans l’utilisation de votre équipement de fermeture et augmente la sécurisation offerte. Il existe de nombreuses options pour motoriser un portail, et les conseils de menuisiers expérimentés peuvent être précieux pour vous aider à choisir entre la motorisation à vérins, la motorisation à bras ou encore la motorisation intégrée par exemple.

Toutes les caractéristiques de votre portail devront être définies en fonction de vos besoins spécifiques, afin que votre portail joue au mieux son rôle de protection, tout en sublimant votre domicile.

Read More

Les travaux qui peuvent conditionner l’arrivée d’un meuble

Quand le besoin se présente de faire l’acquisition d’un nouveau meuble, il y a parfois quelques travaux ou petits travaux à prévoir pour pouvoir l’accueillir en bonne et due forme. Nous allons voir dans cet article de blog quelques types de travaux que vous pourriez être amené(e) à envisager, mais aussi des trucs et astuces bien pratiques, qui pour beaucoup paraîtront élémentaires, mais que beaucoup de personnes oublient malgré tout.

Prendre toutes les mesures nécessaires

Premier conseil de base, prendre toutes les mesures pour prévoir l’arrivée d’un nouveau meuble dans votre maison ou appartement. Une fois que vous avez trouvé un meuble qui vous intéresse et que vous en avez noté les dimensions (largeur, hauteur et profondeur), prenez consciencieusement toutes les mesures de la pièce de votre intérieur qui s’apprête à recevoir le meuble en question jusqu’à l’extérieur de votre maison ou immeuble. Vous devrez ainsi veiller à ce que votre meuble puisse être livré en passant les différentes portes, un ou des couloirs, un escalier ou un ascenseur, etc.

Prendre toutes ces mesures en amont sera le meilleur moyen d’éviter une bien mauvaise blague au moment de la livraison. Petit conseil, essayez de matérialiser avec des objets de votre choix, à minima au sol, la présence future de votre meuble dans votre intérieur. Cela vous permettra de vous rendre compte de l’espace qu’il va vous laisser et d’imaginer s’il risque de surcharger ou non la pièce dans laquelle il va se trouver.

Cela pourra aussi mieux vous permettre d’anticiper si oui ou non des travaux seront nécessaires pour réceptionner au mieux votre meuble dans votre intérieur, et si oui des travaux de quelle ampleur, ce qui sera un frein à l’achat pour de nombreuses personnes.

Tapisser et / ou repeindre un mur

Pour que votre meuble s’intègre bien dans votre intérieur et qu’il contribue à votre bien-être, il faudra bien évidemment qu’il remplisse parfaitement sa fonction principale, mais aussi qu’il s’intègre bien dans votre décoration. Si vous l’achetez auprès d’un revendeur expert dans le domaine du mobilier d’intérieur comme par exemple le magasin des Meubles Mercier dans le Nord Pas-de-Calais à Isbergues près de Béthune, vous pourrez bénéficier de nombreux conseils sur les éléments qui contribueront à ce qu’il se fonde au mieux dans votre intérieur.

Cela pourra vous amener à envisager de tapisser ou de repeindre un ou plusieurs murs de la pièce où votre meuble d’intérieur va être installé.

Cela sera d’ailleurs de toute façon très fréquemment nécessaire s’il s’agit du remplacement d’un meuble qui a laissé un souvenir au mur avec des traces de son passage tout autour de son emplacement.

Changer le revêtement de sol

Dans le même ordre d’idée, il arrive que le revêtement de sol d’une pièce soit changé alors qu’un meuble imposant et lourd y est présent et que le revêtement de sol sous ce dernier reste en l’état. Ainsi, si vous décidez de changer ce meuble imposant, vous aurez forcément un revêtement de sol qui ne sera plus uniforme. Vous pourrez bien sûr vous passer de changer le revêtement de sol si votre nouveau meuble couvre entièrement la zone où l’ancien meuble était présent. En effet, si votre nouveau meuble recouvre complètement l’ancien revêtement de sol différent de celui qui est présent dans le reste de la pièce, vous n’y serez pas obligé(e), mais cela peut aussi être l’occasion idéale de changer votre revêtement de sol comme par exemple d’enlever une moquette ou du lino pour mettre du parquet ou du carrelage.

Cloisonner ou Décloisonner

Autre type de travaux que vous pourriez être amené(e) à faire pour pouvoir accueillir au mieux un meuble que vous achetez, cloisonner une arcade ou un mur ouvert ou à l’inverse décloisonner pour pouvoir agrandir un espace. Évidemment, il s’agit de travaux un peu plus conséquents, mais qui contribueront à modifier profondément votre intérieur en complément de votre dernière acquisition.

Comme nous le précisions au début de cet article, il sera d’autant plus important si vous prenez la décision d’effectuer des travaux de ce type de bien prendre toutes les mesures avant de vous lancer et de commencer à faire quoi que ce soit.

Percer pour pouvoir stabiliser

Dernière manipulation que nous allons évoquer ici et qui pourra s’avérer nécessaire dans le cadre de l’achat d’un meuble, percer dans le mur où il va se situer des trous en hauteur pour pouvoir l’y accrocher. Cette manipulation destinée aux meubles d’une certaine hauteur va contribuer à les stabiliser pleinement contre le mur où ils sont adossés et à les rendre ainsi totalement sécurisés.

Read More

Comment fonctionne une thermopompe ?

Ce n’est pas une fournaise, mais cela peut réchauffer votre maison. Et ce n’est pas un climatiseur, mais il peut rafraîchir votre maison. Comment est-ce possible?

Le principe de base de la physique qui explique la technologie des pompes à chaleur est utilisé depuis des siècles. Les anciens Chinois utilisaient l’énergie géothermique des sources chaudes naturelles pour chauffer leurs maisons. Cependant, malgré sa longue histoire, les pompes à chaleur sont encore un peu difficiles à comprendre, et voici pourquoi: Une thermopompe n’est pas une fournaise, mais elle peut réchauffer votre maison. Et ce n’est pas un climatiseur, mais il peut rafraîchir votre maison.

En termes simples, une thermopompe est un appareil de chauffage et de climatisation tout-en-un conçu pour garder votre maison confortable toute l’année. Il se compose de deux éléments principaux: un système de traitement de l’air intérieur et une thermopompe extérieure, similaire à une unité centrale de climatisation. La pompe possède un compresseur qui absorbe puis libère de la chaleur. En été, la pompe à chaleur fonctionne comme un climatiseur, absorbant la chaleur de l’intérieur de votre maison et l’expulsant à l’extérieur. En hiver, le processus s’inverse et la pompe extrait la chaleur de l’air extérieur et la délivre à l’intérieur pour chauffer votre maison. Et les pompes à chaleur sont adaptables; ils peuvent absorber la chaleur de trois sources différentes: l’air, le sol ou l’eau.

La méthode de la source d’air est de loin le moyen le plus courant – et le plus abordable – de faire fonctionner une thermopompe. Et parce qu’elle utilise l’électricité pour transférer la chaleur, plutôt que de brûler du carburant, une pompe à chaleur est beaucoup plus économe en énergie que la plupart des autres appareils de chauffage, en utilisant généralement 50% moins d’énergie.

La chose la plus étonnante à propos d’une pompe à chaleur est peut-être qu’elle peut extraire la chaleur de l’air froid, car même l’air froid contient de la chaleur. Par exemple, imaginez que vous vous tenez dehors par temps de 30 °. Vous auriez froid, non? Mais vous seriez plus chaud que si la température descendait à 10 °. C’est cette capacité à absorber la chaleur de l’air, même de l’air froid, qui rend les pompes à chaleur fiables et beaucoup plus éco énergétiques que les systèmes à source unique qui ne produisent que de l’air froid ou chaud.

Et cela nous amène à une autre grande chose à propos d’une pompe à chaleur: elle ne génère pas de chaleur à partir de zéro. Au lieu de cela, il déplace simplement ou «pompe» la chaleur d’un endroit à un autre, et le résultat est une réduction significative de la consommation d’énergie.

Composants de la pompe à chaleur

La chaleur a une propriété utile lorsqu’il s’agit de garder nos maisons et bureaux au chaud – elle passe naturellement d’une température élevée à une température basse. Ce que fait une pompe à chaleur, c’est inverser ce processus en utilisant une science simple qui pousse l’air de l’extérieur, le réchauffe, puis pénètre dans votre maison.

À l’extérieur d’une pompe à chaleur à air, vous trouverez un système de serpentins contenant du fluide frigorigène sur lequel l’air extérieur est aspiré à l’aide d’une roue ou d’un ventilateur. Le liquide des serpentins de réfrigérant absorbe toute la chaleur et, parce qu’il se réchauffe, commence à s’évaporer. Ce gaz passe ensuite par un compresseur qui augmente considérablement la température.

La bobine se déplace ensuite à l’intérieur du bâtiment vers certaines bobines internes où la chaleur est libérée. Pendant ce temps, le réfrigérant retourne à l’extérieur où il prend plus de chaleur et le processus recommence. La chaleur utile produite est pompée dans des conduits d’air et peut être transportée à divers endroits autour du bâtiment ou peut être utilisée pour chauffer l’eau qui alimente les radiateurs.

Les pompes à chaleur géothermiques fonctionnent un peu différemment, tirant leur source de chaleur du sol à l’extérieur ou d’un plan d’eau. Ces systèmes utilisent soit une boucle fermée pour le sol, soit une tuyauterie en boucle ouverte pour l’eau. La boucle fermée utilise une alimentation continue de réfrigérant pour effectuer le même type d’action qu’une pompe à air, tandis que les boucles ouvertes utilisent l’eau d’un puits ou d’un lac pour faire le même travail.

Pour les installations à plus grande échelle, vous voudrez peut-être opter pour une pompe à chaleur à absorption qui fonctionne de la même manière qu’une source d’air mais utilise de l’ammoniac au lieu d’un réfrigérant. Ceux-ci se trouvent plus souvent dans les installations industrielles, mais les développements récents les ont vus utilisés pour de grandes propriétés commerciales et domestiques.

L’autre composant majeur de toute pompe à chaleur est le conduit qui transfère la chaleur de la source principale aux pièces de la maison. Les conduits sont souvent le problème lors de la modernisation d’une maison car ils peuvent être invasifs et coûteux à installer. Pour ces raisons, certaines propriétés domestiques optent pour des pompes à chaleur mini-split qui sont moins problématiques à installer.

L’une des nouvelles initiatives dans le domaine de la technologie des pompes à chaleur est le développement de panneaux thermodynamiques qui transfèrent à la fois la chaleur de l’air et le rayonnement solaire pour réchauffer votre eau et vos pièces. Ceux-ci peuvent généralement être installés sur le côté d’une maison, mais peuvent également être trouvés sur le toit, ressemblant beaucoup à des panneaux solaires.

Alors pourquoi toutes les maisons n’ont-elles pas de thermopompe?

Maintenant, vous vous demandez peut-être pourquoi toutes les maisons n’ont pas de pompe à chaleur, et voici la raison: Les pompes à chaleur sont idéales pour les régions à climat tempéré, mais sont moins efficaces dans les régions aux hivers longs et froids. En règle générale, les pompes à chaleur sont efficaces à des températures d’environ 30 ° F ou plus. Tout plus froid que cela et la pompe aura du mal à extraire la chaleur, ce qui la fera fonctionner beaucoup moins efficacement.

Cependant, cela ne signifie pas qu’une thermopompe n’est pas une option viable, peu importe où vous vivez. Dans les régions froides qui nécessitent beaucoup de chauffage domestique, la pompe à chaleur peut être couplée à une fournaise au gaz, ce que l’on appelle un système bi-énergie. Lorsque le temps se refroidit, la thermopompe produit de la chaleur et utilise la fournaise pour souffler de l’air chaud dans toute la maison. Par temps très froid, lorsque la thermopompe ne peut pas extraire les BTU nécessaires, elle s’arrête automatiquement et la chaudière démarre.

Et dans les régions à dominante chaude, où le chauffage n’est pas aussi important, la pompe à chaleur peut être associée à un système de traitement de l’air. Dans cet agencement, la pompe à chaleur chauffe ou refroidit l’air et le système de traitement de l’air le fait circuler dans toute la maison. Pour savoir si une thermopompe est une alternative viable pour votre maison, contactez un entrepreneur agréé en chauffage et climatisation.

Retrouvez sur https://www.annonces-de-france.net/ , site web d’actualités françaises, d’autres conseils pour l’aménagement de votre maison.

Read More

Construction de maison : comment prévoir les « imprévus » ?

Les imprévus sont à prévoir et à supporter lors de l’exécution des travaux sur un chantier. Cependant, la possibilité de minimiser leur impact existe. En adoptant les bons réflexes, vous pourrez gérer efficacement les imprévus grâce à l’anticipation.

Voici quelques précautions à prendre pour éviter les déconvenues liées à une mauvaise gestion des imprévus.

Les étapes de la construction d’une maison

La construction d’une habitation obéit à différentes étapes au cours desquelles l’ouvrage se met progressivement en place. Il s’agit notamment du gros œuvre, du second œuvre et enfin des finitions. Les travaux de gros œuvre englobent les fondations, les murs, les portes et fenêtres, l’assainissement et le soubassement, la charpente et la couverture.

Tout chantier de construction débute par un terrassement. Le montage des murs porteurs est une autre étape importante dans le projet. La définition des ouvertures doit se faire dans le respect de la réglementation thermique 2012.

Pour plus de détails sur le montage et la supervision de votre projet de construction, contactez « Mon Projet Mes Choix ». Cette entreprise spécialisée en conseil et coaching sur les projets immobiliers vous apportera toute l’aide nécessaire à la bonne conduite de vos travaux.

Comment affronter les imprévus sur un chantier ?

Pour bien gérer les imprévus sur un chantier, il est important de procéder à une identification de la problématique. Cela permet de gérer plus efficacement les risques ou les conséquences qui peuvent en découler. Pour ce faire, vous devez impérativement suivre votre chantier.

Vous informer régulièrement sur l’évolution des travaux est d’une très grande importance. Le moindre aléa, la moindre difficulté doivent vous être relayés immédiatement. La réactivité est en effet l’un des objectifs majeurs en matière de pilotage d’un chantier de construction.

L’analyse des causes et des conséquences possibles est une autre précaution à prendre. L’avantage de ces réflexes est qu’ils vous permettront d’évaluer l’étendue des dégâts et les mesures à prendre. Par exemple, en plus du retard de livraison, un coût financier peut s’avérer nécessaire dans la perspective d’une reprise des travaux.

Le management des incertitudes des prestataires

L’anticipation des difficultés commence au moment de consulter les entreprises. La constitution des équipes de travail par l’entreprise est une étape cruciale. Elle tient essentiellement compte des étapes du chantier qui, comme vous le savez, sont : le gros œuvre, le second œuvre et les finitions.

En gros, c’est ce choix qui détermine la façon dont le chantier sera organisé et dirigé. Les incertitudes relatives au sérieux, à la probité ou aux difficultés financières de certains sous-traitants doivent être analysées et traitées. Le cas échéant, ceux-ci devront être purement et simplement supprimés de la liste des entreprises retenues pour la réalisation des travaux du chantier.

La rédaction des documents de contrats doit par conséquent être entourée de la plus grande rigueur. Les prévisions doivent intégrer la mise en place des dispositions modifiant et complétant le contrat initial, en cas de survenance d’éventuels imprévus.

Une gestion adossée sur la bonne organisation et la planification

Planifier les actions à mener et bien les organiser vous permettra d’anticiper sur les imprévus ou de les gérer plus efficacement. Pour ce faire, la mise en place d’un calendrier de suivi du chantier vous offre la possibilité de dégager des marges en matière de délais.

La nécessité d’une telle organisation, c’est d’éviter que des retards surviennent et impactent négativement le déroulement du chantier. Il peut s’agir de retard de livraison ou de malfaçons qui peuvent découler de l’empressement. Le bien-fondé du calendrier de suivi, c’est qu’il s’appuie non seulement sur les différentes interventions des prestataires, mais aussi sur les délais de réception des matériaux commandés.

Des logiciels de gestion et de suivi des chantiers existent. Leur utilité consiste à vous apporter toute l’aide nécessaire dans la quantification des ressources et la façon de les utiliser.

L’anticipation, une solution efficace de gestion des imprévus

Une bonne gestion des imprévus doit être adossée sur l’anticipation. Certes, il n’est pas possible de les éviter dans l’intégralité, mais vous pouvez prendre des mesures permettant de limiter leur impact.

L’établissement d’un plan de gestion est une solution d’anticipation des imprévus. Grâce à lui, l’identification des aléas est rendue possible ainsi que la mise en place des mesures de prévention permettant de les éviter.

La mise sur pied d’un plan d’organisation et de gestion des imprévus est une alternative envisageable. Ce type de plan de secours vise l’implémentation de solutions de rechange applicables en cas de survenance des imprévus sur le chantier.

Read More

Ouverture d’urgence des appartements, quand en avez-vous besoin ?

Savez-vous quand vous avez besoin d’un service de serrurerie pour l’ouverture d’urgence d’une porte ? La plupart des gens ne s’en rendent peut-être même pas compte, mais selon l’expérience des serruriers, la nécessité d’une ouverture d’urgence du domicile se produit beaucoup plus souvent que vous ne le pensez. Lorsqu’une serrure de porte ne fonctionne pas, cela ne vaut absolument pas la peine de se battre seul avec elle. Une solution plus rapide et plus efficace consistera à recourir à l’aide du serrurier d’urgence, qui fonctionne 24 heures sur 24.

Une porte fermée à clé ? Appelez un serrurier professionnel

D’autres commandes, par exemple l’installation et le remplacement de serrures, peuvent être planifiées plus ou moins à l’avance. Cependant, les cas vraiment urgents, qui empêchent l’entrée dans votre maison (ou de même, dans votre voiture) nécessitent l’intervention immédiate d’un bon spécialiste en serrurerie. C’est pourquoi toute personne qui s’est trouvée dans une situation aussi désagréable confirme qu’il vaut mieux choisir une entreprise qui offre des services de serrurerie 7 jours sur 7 et aussi un service de serrurerie professionnelle 24 heures sur 24. De cette façon, le problème peut être résolu pratiquement instantanément et le seul temps que vous devez y consacrer est celui où le professionnel arrive sur place et travaille en douceur pour débloquer la serrure de votre porte d’entrée.

Les causes des problèmes liés à une serrure verrouillée

Vous pouvez vous demander dans quelles circonstances la serrure pose des problèmes si graves qu’elle ne peut pas être ouverte. Pour la plupart des gens, cela semble impensable. Cependant, les scénarios de vie varient et parfois c’est dû à une simple distraction, qui peut durer ne serait-ce qu’un instant, et d’autres fois c’est une coïncidence malheureuse. Les situations qui nécessitent une ouverture d’urgence de la maison se produisent le plus souvent lorsque les clés sont bloquées à l’intérieur de la maison. Vous serez peut-être surpris de savoir combien de personnes ont vécu une aventure aussi malheureuse, dont la réalité est confirmée par les serruriers qui ouvrent quotidiennement les serrures des portes d’entrée. Une autre raison peut être le fait que la clé de la serrure est cassée, ce qui vous empêche également d’entrer dans votre propriété. Cependant, au lieu de se concentrer sur les problèmes, il vaut mieux utiliser une solution rapide et sûre, c’est-à-dire commander un service d’ouverture d’urgence.

Mise en œuvre professionnelle de l’ouverture d’un appartement d’urgence à Paris dans le 17ᵉ

En ce qui concerne les services de serrurerie à Paris, un groupe de spécialistes opère dans cette ville sous le nom de serrurier-paris17.eu, ils sont connus pour le fait qu’aucune serrure de porte n’a de secret pour eux. C’est important, car des techniciens qualifiés agissent avec soin et professionnalisme, afin que l’ouverture d’urgence de l’appartement se fasse sans dommage.

Combien coûte un serrurier ?

Combien coûte un serrurier ? Il peut ouvrir votre voiture même en quelques minutes, sans endommager la serrure ou la porte. Il arrive immédiatement lorsque vous ne pouvez pas entrer dans votre propre maison et peut vous aider lorsque vous ne savez pas quel modèle de serrure choisir. A combien s’élève le prix des services d’un serrurier ?

Combien coûte le déverrouillage d’urgence d’une voiture ?

L’ouverture d’urgence des serrures de voiture est l’un des services les plus courants que propose un service de serrurerie. Au lieu d’endommager un mécanisme de verrouillage ou de casser une vitre, les conducteurs préfèrent faire appel à l’expérience de spécialistes. En effet, essayer d’ouvrir une voiture par soi-même entraîne généralement des coûts de réparation élevés et le fait de laisser la voiture dans un garage, souvent pendant plus d’une journée. Il est donc plus simple et plus sûr d’appeler un service d’urgence de serrurerie. Combien coûte un serrurier ? Cela dépend de nombreux facteurs. Entre autres choses, si :

  • un verrouillage intérieur est nécessaire,
  • quelle est la classe de la voiture,
  • si vous avez besoin d’un remplacement de clé,
  • et à quelle heure le serrurier a été appelé.

Changer une serrure dans la porte, combien allez-vous payer pour l’arrivée d’un serrurier ?

Selon le type de serrure et de cylindre, le coût d’un travail de serrurier peut varier de 100 à 300 euros. Le prix changera si vous appelez un service de serrurerie d’urgence pendant les heures de nuit ou si votre maison ou votre appartement est situé à la périphérie de la ville.

Combien allez-vous payer pour un service de serrurerie pendant les heures de nuit ?

Quand ferez-vous appel à un serrurier au milieu de la nuit ? Par exemple, lorsque vous revenez d’une fête du Nouvel An et que vous découvrez que vous n’avez pas vos clés. La nuit, un problème peut aussi arriver à votre voiture. Vous êtes venu à un bal de la veille du Nouvel An à Paris. Après avoir assisté à un magnifique feu d’artifice, vous voulez rentrer chez vous mais votre poche est vide et il n’y a aucun signe de votre clé. Un serrurier peut également vous aider dans de telles situations. Toutefois, il faut se rappeler que le prix des services de nuit ou de jour férié sera plus élevé. Le montant de la prime dépend de la ville, du moment de la journée et de l’entreprise qui exécute ces commandes.

Read More