Fuites de canalisation : comment les détecter et les réparer ?

Une fuite de canalisation fait partie des problèmes de plomberie les plus fréquents chez de nombreuses personnes. De causes multiples, ce dysfonctionnement peut se manifester à travers plusieurs signes qui doivent vous alerter sur la présence d’une fuite de canalisation. Si l’origine de la fuite peut être relativement difficile à détecter selon les cas, la solution à ce problème de plomberie ne devrait normalement pas être très coûteuse.

Détection des fuites de canalisation

Négligée ou mal réparée, une fuite de canalisation peut avoir de graves conséquences. De l’explosion de votre facture d’eau à la dégradation silencieuse et progressive de votre habitat, vous risquez de gros dégâts. D’où l’urgence d’une prise en charge rapide par un professionnel qualifié pour stopper la fuite. Découvrez tous nos conseils pour vous aider à détecter et réparer une fuite dans votre réseau de canalisation.

Les potentielles causes d’une fuite de canalisation

Une fuite de canalisation peut avoir de nombreuses causes. Les tuyaux bouchés, la corrosion et l’usure des joints font partie des plus récurrentes.

L’usure et la détérioration des joints

Les joints utilisés pour les raccords ou branchements de votre canalisation peuvent s’user et se détériorer avec le temps, compromettant ainsi l’étanchéité du système hydraulique. En effet, pour que le système de plomberie reste étanche, l’on emploie généralement des joints avec du mastic en caoutchouc afin de relier les principaux tuyaux. Malheureusement, ces joints s’usent avec le temps. Et lorsque cela arrive, le mastic se rompt provoquant la fuite.

L’obstruction des tuyaux

À défaut d’être usés ou percés, vos tuyaux peuvent aussi être bouchés. Le bouchage du conduit est généralement dû à une accumulation de résidus à l’intérieur de ce dernier. Le blocus obstruant la circulation hydraulique va créer un débordement d’eau. Sous l’effet de la pression, le tuyau va s’éclater. Les débris arrachés peuvent se répandre à travers les conduits, occasionnant d’autres dommages dans la structure de la canalisation.

La corrosion

Les matériaux utilisés pour l’installation de votre système de plomberie peuvent se corroder au fil du temps. En proie à la corrosion, les tuyaux et les joints vont se fissurer ou se percer, laissant ainsi l’eau s’écouler en dehors de la canalisation. L’eau pourra alors s’écouler indéfiniment et s’incruster dans le mur et dans le sol. Les fuites par corrosion se produisent en général sur des installations vieilles de 2 à 3 décennies (suivant la qualité des matériaux employés à l’origine). C’est pourquoi lors du diagnostic de votre système de canalisation, l’artisan tient généralement compte de la durée de votre installation.

Comment détecter une fuite canalisation ?

La localisation d’une fuite de canalisation ne relève pas toujours de l’évidence. Pour parvenir à la détecter avec précision, il faut utiliser les bons matériels. Mais, ce n’est pas tout. Il faut aussi adopter la meilleure technique de travail en fonction du type de canalisation.

En pratique, les professionnels se servent d’une caméra thermique, conçue pour évaluer la différence de température entre le tuyau et le rayonnement infrarouge. Un autre matériel utilisé est la mini caméra adaptée que l’artisan va insérer dans les tuyaux pour une inspection vidéo de vos canalisations.

Lorsque la configuration de vos canalisations rend impossible l’usage des caméras, le professionnel fait recourt à l’électro-acoustique. Grâce à un micro amplificateur, l’artisan va pouvoir localiser l’origine du bruit émis par la fuite d’eau. Enfin, dans l’hypothèse des canalisations enterrées les fuites seront plus difficiles à détecter. Dans ces cas, les plombiers expérimentés vont mobiliser des techniques non destructrices comme la fluorescence.

Quelles solutions pour réparer une fuite de canalisation ?

Face à une fuite de canalisation, la meilleure solution est de faire appel à un plombier professionnel pour colmater la brèche. En procédant de la sorte, vous éviterez que la fuite ne s’aggrave et ne cause plus de dégât.

Et si vous ignorez par où et quand commencer, rendez-vous sur le site https://www.conseil-artisan.fr pour trouver l’artisan plombier professionnel qualifié pour prendre en charge et régler votre problème de fuite de canalisation.

Nous ne saurions trop insister sur la nécessité d’agir rapidement dès l’apparition des signes précurseurs d’une fuite de canalisation. Avec un peu d’attention, vous saurez les percevoir sans difficulté. Pour vous donner une idée de leur manifestation, voici quelques signes précurseurs qui doivent vous alerter :

  • Une augmentation anormale de la facture d’eau sans raison apparente ;
  • Des traces d’humidité sur les murs ;
  • De la mouille sur le sol, etc.

Bien que ces signes soient visibles, il n’est pas toujours possible pour vous de déterminer avec exactitude la localisation de la fuite. D’où l’intérêt de faire appel à un professionnel.

Read More

Comment fonctionne une thermopompe ?

Ce n’est pas une fournaise, mais cela peut réchauffer votre maison. Et ce n’est pas un climatiseur, mais il peut rafraîchir votre maison. Comment est-ce possible?

Le principe de base de la physique qui explique la technologie des pompes à chaleur est utilisé depuis des siècles. Les anciens Chinois utilisaient l’énergie géothermique des sources chaudes naturelles pour chauffer leurs maisons. Cependant, malgré sa longue histoire, les pompes à chaleur sont encore un peu difficiles à comprendre, et voici pourquoi: Une thermopompe n’est pas une fournaise, mais elle peut réchauffer votre maison. Et ce n’est pas un climatiseur, mais il peut rafraîchir votre maison.

En termes simples, une thermopompe est un appareil de chauffage et de climatisation tout-en-un conçu pour garder votre maison confortable toute l’année. Il se compose de deux éléments principaux: un système de traitement de l’air intérieur et une thermopompe extérieure, similaire à une unité centrale de climatisation. La pompe possède un compresseur qui absorbe puis libère de la chaleur. En été, la pompe à chaleur fonctionne comme un climatiseur, absorbant la chaleur de l’intérieur de votre maison et l’expulsant à l’extérieur. En hiver, le processus s’inverse et la pompe extrait la chaleur de l’air extérieur et la délivre à l’intérieur pour chauffer votre maison. Et les pompes à chaleur sont adaptables; ils peuvent absorber la chaleur de trois sources différentes: l’air, le sol ou l’eau.

La méthode de la source d’air est de loin le moyen le plus courant – et le plus abordable – de faire fonctionner une thermopompe. Et parce qu’elle utilise l’électricité pour transférer la chaleur, plutôt que de brûler du carburant, une pompe à chaleur est beaucoup plus économe en énergie que la plupart des autres appareils de chauffage, en utilisant généralement 50% moins d’énergie.

La chose la plus étonnante à propos d’une pompe à chaleur est peut-être qu’elle peut extraire la chaleur de l’air froid, car même l’air froid contient de la chaleur. Par exemple, imaginez que vous vous tenez dehors par temps de 30 °. Vous auriez froid, non? Mais vous seriez plus chaud que si la température descendait à 10 °. C’est cette capacité à absorber la chaleur de l’air, même de l’air froid, qui rend les pompes à chaleur fiables et beaucoup plus éco énergétiques que les systèmes à source unique qui ne produisent que de l’air froid ou chaud.

Et cela nous amène à une autre grande chose à propos d’une pompe à chaleur: elle ne génère pas de chaleur à partir de zéro. Au lieu de cela, il déplace simplement ou «pompe» la chaleur d’un endroit à un autre, et le résultat est une réduction significative de la consommation d’énergie.

Composants de la pompe à chaleur

La chaleur a une propriété utile lorsqu’il s’agit de garder nos maisons et bureaux au chaud – elle passe naturellement d’une température élevée à une température basse. Ce que fait une pompe à chaleur, c’est inverser ce processus en utilisant une science simple qui pousse l’air de l’extérieur, le réchauffe, puis pénètre dans votre maison.

À l’extérieur d’une pompe à chaleur à air, vous trouverez un système de serpentins contenant du fluide frigorigène sur lequel l’air extérieur est aspiré à l’aide d’une roue ou d’un ventilateur. Le liquide des serpentins de réfrigérant absorbe toute la chaleur et, parce qu’il se réchauffe, commence à s’évaporer. Ce gaz passe ensuite par un compresseur qui augmente considérablement la température.

La bobine se déplace ensuite à l’intérieur du bâtiment vers certaines bobines internes où la chaleur est libérée. Pendant ce temps, le réfrigérant retourne à l’extérieur où il prend plus de chaleur et le processus recommence. La chaleur utile produite est pompée dans des conduits d’air et peut être transportée à divers endroits autour du bâtiment ou peut être utilisée pour chauffer l’eau qui alimente les radiateurs.

Les pompes à chaleur géothermiques fonctionnent un peu différemment, tirant leur source de chaleur du sol à l’extérieur ou d’un plan d’eau. Ces systèmes utilisent soit une boucle fermée pour le sol, soit une tuyauterie en boucle ouverte pour l’eau. La boucle fermée utilise une alimentation continue de réfrigérant pour effectuer le même type d’action qu’une pompe à air, tandis que les boucles ouvertes utilisent l’eau d’un puits ou d’un lac pour faire le même travail.

Pour les installations à plus grande échelle, vous voudrez peut-être opter pour une pompe à chaleur à absorption qui fonctionne de la même manière qu’une source d’air mais utilise de l’ammoniac au lieu d’un réfrigérant. Ceux-ci se trouvent plus souvent dans les installations industrielles, mais les développements récents les ont vus utilisés pour de grandes propriétés commerciales et domestiques.

L’autre composant majeur de toute pompe à chaleur est le conduit qui transfère la chaleur de la source principale aux pièces de la maison. Les conduits sont souvent le problème lors de la modernisation d’une maison car ils peuvent être invasifs et coûteux à installer. Pour ces raisons, certaines propriétés domestiques optent pour des pompes à chaleur mini-split qui sont moins problématiques à installer.

L’une des nouvelles initiatives dans le domaine de la technologie des pompes à chaleur est le développement de panneaux thermodynamiques qui transfèrent à la fois la chaleur de l’air et le rayonnement solaire pour réchauffer votre eau et vos pièces. Ceux-ci peuvent généralement être installés sur le côté d’une maison, mais peuvent également être trouvés sur le toit, ressemblant beaucoup à des panneaux solaires.

Alors pourquoi toutes les maisons n’ont-elles pas de thermopompe?

Maintenant, vous vous demandez peut-être pourquoi toutes les maisons n’ont pas de pompe à chaleur, et voici la raison: Les pompes à chaleur sont idéales pour les régions à climat tempéré, mais sont moins efficaces dans les régions aux hivers longs et froids. En règle générale, les pompes à chaleur sont efficaces à des températures d’environ 30 ° F ou plus. Tout plus froid que cela et la pompe aura du mal à extraire la chaleur, ce qui la fera fonctionner beaucoup moins efficacement.

Cependant, cela ne signifie pas qu’une thermopompe n’est pas une option viable, peu importe où vous vivez. Dans les régions froides qui nécessitent beaucoup de chauffage domestique, la pompe à chaleur peut être couplée à une fournaise au gaz, ce que l’on appelle un système bi-énergie. Lorsque le temps se refroidit, la thermopompe produit de la chaleur et utilise la fournaise pour souffler de l’air chaud dans toute la maison. Par temps très froid, lorsque la thermopompe ne peut pas extraire les BTU nécessaires, elle s’arrête automatiquement et la chaudière démarre.

Et dans les régions à dominante chaude, où le chauffage n’est pas aussi important, la pompe à chaleur peut être associée à un système de traitement de l’air. Dans cet agencement, la pompe à chaleur chauffe ou refroidit l’air et le système de traitement de l’air le fait circuler dans toute la maison. Pour savoir si une thermopompe est une alternative viable pour votre maison, contactez un entrepreneur agréé en chauffage et climatisation.

Retrouvez sur https://www.annonces-de-france.net/ , site web d’actualités françaises, d’autres conseils pour l’aménagement de votre maison.

Read More
toiture qui fuit

Toiture qui fuit : conseils et astuces pour réparer !

Moisissures ou taches noires sur votre plafond, fissures entre les murs, peinture boursouflée ? C’est probablement votre toiture qui fuit. En été comme en hiver, votre toiture peut prendre un coup de vieux et une fuite est vite arrivée. Pas de panique ! Retrouvez dans cet article les conseils et astuces à mettre en application pour réparer votre toit lorsqu’il fuit.

Comment localiser une infiltration d’eau par le toit

Détecter d’où vient une fuite de toiture peut s’avérer assez complexe, car cela demande beaucoup de minutie. Mais en général, on en vient à bout en respectant les étapes nécessaires. Au préalable, il faut identifier la cause de la fuite, repérer son emplacement puis réparer les dégâts soi-même ou non. Il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel du domaine, car qui dit fuite d’eau, dit dégâts importants et par ricochet facture lourde.

Si vous êtes en France, faites appel à un couvreur professionnel à Montpellier pour réparer votre toiture qui fuit et bénéficiez d’une couverture de votre assurance. Un couvreur professionnel possède les compétences nécessaires pour déterminer exactement l’origine de la fuite et réparer votre toit.

Identification de la fuite

Les fuites d’eau par le toit sont souvent soupçonnées devant les signes de mauvaise étanchéité tels que :

  • de la moisissure sur les plafonds ;
  • des fissures sur le bitume ;
  • des cloques sur le toit ;
  • des bardeaux manquants ou difformes ;
  • ou une odeur d’humidité dans une pièce, etc.

Couramment, la zone où ces signes sont retrouvés ne constitue pas le lieu exact de l’infiltration. Il faudra monter au grenier si vous en possédez un pour rechercher des taches noires ou des moisissures sur le revêtement du toit. À l’inverse, vous allez devoir monter sur le toit pour inspecter les bardeaux à la recherche de signes des dommages.

Repérage du point d’entrée de l’eau

Après avoir identifié les fuites, il convient de confirmer le point d’entrée de l’eau. Cette étape est importante, car sans elle, vous prenez le risque de gaspiller votre temps et votre énergie dans la réparation d’un simple suintement, le point originel étant situé ailleurs. Pour ce faire, réalisez un trou dans le plafond à l’endroit de l’infiltration et vérifiez l’humidité de la charpente.

Une autre façon de procéder est d’utiliser soit du fumigène soit la technique du gaz traceur. Dans le second cas, la sonde émettra un signal à l’endroit de la fuite après que vous avez inséré un gaz en basse pression sous le système d’étanchéité. Lorsque le système d’isolation est défectueux, une infiltration d’eau dans votre toit peut survenir. En vérifiant vos combles, vous devrez remarquer vos poutres imbibées d’eau, de même que l’isolant.

Réparation de la fuite

Devant une infiltration du toit, il est indispensable de procéder aux travaux de réparation dans les plus brefs délais. Vous pouvez faire appel à un professionnel ou effectuer la réparation vous-même à supposer que vous possédiez un minimum de connaissances dans le domaine.

Premièrement, il faudra assainir l’espace concerné par la fuite en la débarrassant des saletés et autres débris. Un simple balayage ou un brossage devrait suffire. Utilisez un fongicide pour ôter les moisissures, lichen ou mousse. Ensuite vient le moment de combler les fissures. Vous aurez besoin de divers outils et matériau selon le type de réparation à effectuer.

Évidemment, vous ne pourrez effectuer que les petits travaux comme remplacer des bardeaux endommagés ou appliquer un nouveau calfeutrage autour des cheminées ou sur le bord des fenêtres… Les réparations plus complexes (les problèmes concernant le solin, rénovations complètes de toit, etc.) seront laissées au soin du professionnel.

Pour réparer une fuite dans une toiture moderne comme un toit-terrasse, vous aurez besoin de :

  • chalumeau ;
  • truelle ;
  • mastic ;
  • goudron ;
  • peinture ;
  • aluminium, etc.

Le mastic servira à boucher les fissures ou les joints que vous recouvrirez ensuite d’aluminium, de goudron et enfin accessoirement de peinture pour faire joli. Veillez bien à utiliser des matériaux de qualité.

reparation fuite toiture

Quelques conseils pour prévenir les fuites d’eau par le toit

Les fuites d’eau par le toit sont dues en grande majorité aux intempéries (accumulation de neige et de feuilles mortes), au temps (toiture vieille) ou à défaut de confection. Un entretien régulier du toit permet de minimiser les effets de ces facteurs sur le toit. Chaque année, prenez le temps d’inspecter votre toit après les mauvais temps. Nettoyez fréquemment les gouttières, effectuez souvent un démoussage du toit, un calfeutrage des joints de même qu’une isolation du toit.

Avec ces mesures, vous ferez des économies, rendrez pérenne votre toiture et surtout vivrez bien les périodes de froids.

Read More
balcon carrelage

Étanchéité d’un balcon carrelé

Lorsqu’il n’est pas correctement étanchéifié, un balcon carrelé peut entraîner une multitude de problèmes, en particulier un balcon situé au-dessus des autres pièces d’une propriété. Les dégâts causés par les balcons peuvent entraîner d’importants dégâts d’eau à l’intérieur et provoquer de l’humidité, un écaillage de la peinture et d’autres problèmes structurels qui peuvent être coûteux à réparer.

Les balcons présentent de nombreux détails identiques à ceux d’autres parties de l’enveloppe extérieure du bâtiment, mais il existe également des détails difficiles spécifiques à ce type de construction : bords de dalles de toit, pénétrations de colonnes, seuils de porte et raccordements de la main courante. Ils sont vulnérables à la pourriture car ils captent la pluie et la dirigent vers une myriade de plans qui se croisent.

Lorsque des fuites ou des dégâts d’eau ont déjà commencé à se produire, soit par manque d’étanchéité, soit par suite d’une défaillance de l’étanchéité, il y a deux lignes de conduite à envisager pour essayer de réparer les dégâts et limiter vos dépenses de réfection des parties endommagées.

Avant de recourir à la deuxième option, plus coûteuse, vous pouvez essayer de résoudre les problèmes d’imperméabilisation en appliquant des produits sur la zone carrelée existante. N’oubliez pas, cependant, que cette étape suppose que le support ou la base en béton soit en bon état. Si le support présente des dommages évidents, tels que des fissures ou de l’érosion, l’application de produits sur la surface pour résoudre les fuites entraînera un échec, car les dommages au support ou aux dalles de béton doivent être réparés avant l’imperméabilisation.

La deuxième option consiste à retirer les dalles afin d’appliquer ou de réappliquer l’imperméabilisation. Il est préférable de confier un projet de cette nature à un entrepreneur professionnel et il est dans votre intérêt d’obtenir trois devis d’entrepreneurs locaux et de demander des références sur les travaux déjà réalisés.

Chaque balcon étant de conception différente, cet article aborde de manière générale le thème de l’étanchéité d’un balcon carrelé à l’aide de divers produits appliqués sur la surface carrelée existante.

Tous les travaux d’imperméabilisation, quelle que soit la conception d’un balcon, doivent tenir compte des points d’évacuation de l’eau, ainsi que des joints des murs et du sol. Inspectez le balcon pour détecter les signes de défaillance. Les signes les plus courants à surveiller sont les suivants :

  • Drainage insuffisant
  • Coulis fissuré ou manquant
  • Fissures ou dommages au substrat
  • Membrane d’étanchéité défectueuse ou manquante
  • Signes d’efflorescence

L’efflorescence est causée par une accumulation de sels qui s’accumule sur le dessus ou sur les bords des balcons. Comme l’efflorescence ne peut se former sans eau, une efflorescence visible est un signe que l’eau s’accumule ou ne s’écoule pas correctement.

Membrane d’étanchéité

Une membrane d’étanchéité peut être installée autour du périmètre d’une zone carrelée pour fournir une barrière étanche efficace. Suivez les instructions d’application recommandées pour assurer une installation réussie.

Hydrofuge pénétrant

Appliqué comme un scellant sur le coulis, un scellant pénétrant bloque la pénétration de l’eau. Lorsque vous remplacez un coulis fissuré ou manquant, appliquez un produit hydrofuge pénétrant pour assurer une étanchéité adéquate. Tout carrelage extérieur doit être traité avec un produit hydrofuge pénétrant et réappliqué dans le cadre d’un programme d’entretien régulier.

BON À SAVOIR

Lorsque le coulis a commencé à se dégrader, soit en s’effritant soit en se fissurant, il faut l’enlever complètement et l’appliquer à nouveau.

Traitement humide ou imperméabilisant

Lorsque la peinture a commencé à faire des bulles ou à peler à cause de l’humidité, vous trouverez des traitements humides ou imperméabilisants qui peuvent être appliqués. Suivez les instructions d’application recommandées par le fabricant.

Drainage correct

Un balcon extérieur ouvert sur les éléments doit permettre un écoulement ou un drainage adéquat de l’eau afin d’éviter la formation de flaques ou l’accumulation d’eau.

Dans la mesure du possible, le drainage doit être intégré aux tuyaux de descente existants de la propriété pour réduire le risque de dégâts d’eau, ou un tuyau de descente doit être installé pour permettre l’évacuation de l’eau. Trop de propriétés sont mal équipées d’un tuyau ou d’un drain ouvert qui permet à l’eau de s’écouler du balcon uniquement pour que cette eau puisse s’écouler sur les murs extérieurs. Cette méthode de drainage peut causer des dommages importants aux murs de la propriété.

Vous trouverez une variété d’options d’imperméabilisation dans l’entrepôt de construction ou la quincaillerie de votre quartier, chacune étant conçue pour un usage spécifique. En cas de doute sur le produit à utiliser pour votre application, demandez conseil au fabricant/fournisseur ou au personnel de vente.

Read More
fuite d'eau placo

Trouver une fuite d’eau !

Salut, bon je vais te raconter mes misères. Comme tu le sais, je bosse pas mal dans une vieille baraque afin de tout refaire. J’avais donc super bien avancé sur la pièce du bas au rez-de-chaussée, petite chape, pose du carrelage, pose des rails, et des plaques de plâtres. Puis je t’avais fait des jolies bandes d’enduits, et passer un bon coup de peinture. Bref j’étais content car ça avançait bien. Je referme la maison et je rentre chez moi rejoindre ma femme et les gosses !

Bon avec le boulot, et les occupations comme tout le monde j’y remet pas les pieds pendant 3 semaines. Ah oui je te précise un truc, je laisse toujours internet la-bas et l’électricité (il faut bien que je me mate un petit film le soir après avoir bosser et que j’ai directement du froid dans le frigo … c’est pas pour la bouffe c’est pour les bières mdr !

Bref 3 semaines plus tard, j’arrive dans la baraque vers 19h00 ! Je monte directement au premier puisque c’est la pièce qui est bien vivable salon /cuisine ! Bon au rez-de-chaussé il y a une petite odeur mais j’y fais pas gaffe car comme un con j’ai toujours laissé un tuyau d’évacuation ouvert qui attend l’évier de la cuisine donc forcément il y a quelques odeurs + le fait qu’il y ai personne dans la maison pendant un certain temps. Bref !

Je bois ma bière, je me met un film et je pars me coucher. Le lendemain, c’est boulot assez tôt ! Levé 11h00 … non je déconne ! Levé 7h00 petit kawa bien serré, avec la clope du matin et tu pars bosser … non d’abord tu pars aux chiottes ça pousse !

J’arrive en fin dans la pièce du bas, et la surprise surprise sur le mur de placo qui avait été fait il y a 3 semaines plein de moisissures, je me frotte les yeux, j’ouvre une porte de placard, de la flotte de partout, il y en a même sous le carrelage !

fuite d'eau placo

La catastrophe. 7H30 tous les voisins sont reveillés tellement je gueule comme un putois « BORDEEEEEEEEL, mais c’est quoi ce BORDEEEEEEEEEEEEEEEEL » !

J’entends dans le placard des gouttes d’eau qui tombe depuis dans l’ancien plafond et l’ancien plafond est imbibé d’eau ! Je coupe l’eau mais ça coule toujours ! Ah oui attends je te précise quand tu coupe l’eau attends un peu il m’a fallu 2h pour ne plus entendre ce « ploc-ploc » tellement j’avais de flotte dans le plafond.

Enervé je prend le burin et je te défonce le plafond ! Conseil : Ne touche à rien, calme toi avant et réfléchi ça t’évitera des problèmes par la suite !

trou plafond

Après avoir fait un gros trou, je ne trouve pas de tuyau. En fait pour tout te dire, j’ai refait une grosse partie de la plomberie. Alors je me dit que j’ai du faire une merde. Le problème c’est que là ou j’entend la fuite normalement il n’y a pas mes tuyaux de cuivre. Donc t’imagine un peu le truc. Tu as une fuite mais tu n’est pas censé avoir des tuyaux qui passent ici.

fuite d'eau plafond

J’appelle un pote qui dispose d’une caméra endoscopique, en fait il est garagiste et il s’en sert pour trouver des pièces qu’il fait tomber dans le compartiment moteur (bon je sais tu t’en fout !).

Bref je rentre chez moi avec la caméra, mais je la passe par le trou énorme comme tu peux le voir sur la photo au dessus. Mais je ne vois aucun tuyau. Je rallume l’eau et ça re-goutte. je décide de monter au premier étage.

J’enlève une prise, ah oui conseille avant de trouer ton placo, oublie pas que tu as déjà fait des trous pour passer les câbles et les prises, alors sers-toi en !

Je passe la caméra et la TADADADADA, la fuite est bien sur un ancien tuyau de cuivre qui a été recouvert d’une plaque de cuivre. En fait, la soudure était surement assez vieille, et  doucement lâché, c’est pour cela que ça a goutté.

Déduction importante : Fais gaffe au bruit, il induise trop en erreur car j’étais persuadé que ça venait du plancher mais pas du tout !

J’ouvre alors ma plaque avec un couteau à placo ! Ah non attends, j’ai oublié de te le dire et ça va te servir, tu sais quand tu va couper ta plaque de placo la réparer ça va être compliqué j’ai décidé de mettre une trappe de visite ! Avant de couper, regarde les dimensions des trappes de visites ça t’évitera de crier « PUTAIIIIIIIIN MAIS MERDE QUOI ! »

Maintenant c’est super simple, il suffit de mettre un coup de brasure sur le tuyau en question et la fuite est reglé. Sauf que je n’ai plus mon poste à souder donc c’est de suite plus compliqué. Tellement heureux d’avoir localisé la fuite. Je me dit allez je vais appeler un plombier, il va me faire une petite brasure puis je vais chercher la trappe de visite et problème résolu (du moins la fuite car reste les dégâts du bas à réparer).

J’appelle un premier plombier, je lui explique qu’il me faut un coup de brasure si il peut venir cet aprem et combien ? Personnellement je pensais entre 50 et 100€. Il me dit oui pour cet après midi et ça fera 325€ HT ! ………………… Sincèrement je savais même pas quoi lui répondre je reste con au téléphone. Je lui dit NON MERCI et j’en appelle un autre. Il me dit 290€ HT je me dit c’est pas possible ils se sont passés le message ou quoi ? Enfin je veux bien croire qu’il y a le déplacement allez je prend le forfait dans les 35€ + le temps de travail …. une brasure c’est 5 minutes je suis gentil je compte 1h … soit 50/60€ on est bien dans le tarif que je pensais. Sur le coup je me dit je vais même faire plombier bordel à 300€ la brasure, j’en enquille 10 dans la journée, ça me fait 3000€ !!!!

Bref impossible pour moi de sortir cette somme quand je pense au travail qu’il y a faire. Je file au magasin de bricolage, je me prends un raccord à visser (pas conseillé de le mettre derrière une plaque de placo mais vu que je vais mettre une trappe de visite on s’en fout royal). Résultat 5€ le raccord à visser et en moins de 40 minutes avec la découpe du tuyau et la mise en place du raccord plus de fuite !!!!!

Voilà je voulais te faire passer cette expérience car je me dit qu’elle te servira peut-être le jour ou tu as un problème similaire au mien !

Read More