tailler elaguer cerisier

Comment élaguer un cerisier – Le guide simple pour choisir et tailler efficacement un cerisier

L’élagage de votre cerisier peut être un véritable défi. Mais en plus de le rendre plus beau, l’élagage présente d’autres avantages. Grâce à cet article, vous apprendrez tout ce que vous devez savoir sur la taille d’un cerisier. En plus de garder votre arbre en bonne santé et de lui donner un bel aspect, la taille d’un cerisier vous aidera également à éliminer les branches et les feuilles malsaines, à améliorer la pénétration de la lumière et l’aspect visuel, à réduire le risque de maladie de votre arbre et à favoriser la croissance de nouvelles branches sous la canopée.

Quand dois-je tailler un cerisier ?

Vous devez tailler votre cerisier en fin d’hiver, lorsque les feuilles sont tombées et que les branches sont nues depuis environ deux mois. Si vous taillez plus tôt, l’arbre risque davantage d’être touché par les gelées de printemps. Plus tard, il risque d’être endommagé par la chaleur de l’été. Si vous avez un cerisier nain, vous pouvez le tailler à tout moment de l’année. Cependant, vous devez attendre que les dernières branches aient été enlevées avant de le tailler. Vous pouvez faire appel à un professionnel de l’élagage Avignon pour la taille et l’élagage de vos cerisiers.

fleur de cerisier

Types d’élagage pour les cerisiers

  • L’émondage : Il s’agit d’enlever la moitié inférieure d’une branche.
  • Ébouriffer : Il s’agit d’enlever la moitié supérieure d’une branche.
  • Taille du feuillage : Il s’agit d’enlever certaines des feuilles inférieures d’une branche pour améliorer la pénétration de la lumière.
  • Taille de l’extrémité des branches : Il s’agit d’enlever l’extrémité des branches pour favoriser une nouvelle croissance.

Comment choisir le bon moment pour tailler un cerisier ?

Le meilleur moment pour tailler votre cerisier est à la fin de l’hiver ou au début du printemps, lorsque la nouvelle croissance a cessé et que les feuilles sont tombées. C’est à ce moment-là que les nouvelles pousses apparaissent et que les feuilles sont tombées. C’est aussi le moment où vous pouvez enlever les vieilles branches et le bois mort. À la fin de l’hiver, les branches des arbres sont assez dénudées et fragiles. Vous pouvez facilement les casser. Au début du printemps, les branches de l’arbre sont encore nues mais elles sont moins fragiles. Vous pouvez également tailler pendant que l’arbre a encore des feuilles vertes.

Étape 1 : supprimez les branches mortes ou malades.

Veillez à supprimer les branches mortes ou malades qui se trouvent sur le tronc ou près du bas de l’arbre. Vous pouvez également supprimer les branches qui se croisent ou qui forment un angle gênant. Supprimez toutes les branches faibles ou qui se croisent sur l’arbre et qui ne sont pas nécessaires. Cela favorisera une croissance forte et améliorera également la pénétration globale de la lumière dans l’arbre.

Étape 2 : supprimez les branches qui peuvent être facilement remplacées.

Si vous élaguez un cerisier en hiver, vous pouvez tailler toutes les branches à l’exception des branches principales. Si vous élaguez un cerisier au printemps ou en été, vous ne devez enlever que les branches faibles ou mortes. Vous devez supprimer toutes les branches qui se croisent, qui croisent les branches principales ou qui poussent en biais. En outre, il n’est pas nécessaire d’enlever toutes les branches des branches principales. Vous pouvez laisser jusqu’à quatre branches principales sur chaque cerisier si elles ont suffisamment de place pour se développer.

Étape 3 : Elaguer les branches fleuries au printemps et en été.

Lorsque vous élaguez votre cerisier en hiver, vous devez également tailler les pointes et les pousses des branches fleuries au printemps et en été. Cela favorisera une croissance saine et réduira également le risque de floraison des branches. Il faut enlever les fleurs, les bourgeons et les fruits (graines) sur les branches de cerisier que vous voulez tailler. Cela réduira le risque que les branches fleurissent à nouveau.

bourgeon cerisier

Étape 4 : Taillez la flèche, le cône et les extrémités des branches à la fin de l’hiver et au début du printemps.

Lorsque vous taillez un cerisier en hiver, vous devez également enlever le cône, la flèche et les branches à la base de l’arbre. Ces branches seront remplacées au printemps. Si vous souhaitez conserver une certaine taille à votre cerisier, vous devez tailler la flèche, le cône et les petites branches à la fin de l’hiver. Pour ce faire, coupez la flèche, le cône et les branches à la base de l’arbre à l’aide d’une scie. Vous devez le faire lorsque l’arbre est dénudé et que les branches sont sèches et cassantes. Il est préférable d’attendre que l’arbre soit dénudé avant de tailler la flèche, le cône et les petites branches. Cela vous aidera à conserver à l’arbre la forme et la taille souhaitées.

Dernière étape : Gardez vos cerises !

Les cerises demandent beaucoup de travail. Vous devez les soigner, les protéger et même les élever à partir de graines. Et elles ont besoin de beaucoup d’eau pour bien pousser. Veillez à ne pas endommager les racines et à ne pas les laisser trop sèches. Arrosez vos cerisiers lorsque le sol est sec, à peu près à mi-chemin entre la racine et la surface. Les cerisiers peuvent pousser dans une grande variété de types de sol, mais vous devez éviter de les fertiliser. Il est préférable de les planter dans un sol bien drainé et riche en matières organiques.

Vous pouvez en savoir plus sur l’élagage des arbustes dans cet article : https://www.mesarbustes.fr/blog/lelagage-des-arbustes-quest-ce-que-cest-n409

cerise

Read More
zone zen jardin

Comment créer une zone zen dans son jardin ?

Vous avez un jardin et vous souhaitez créer une zone zen dans votre jardin afin de vous y reposer en toute sérénité ? Mais alors comment faire pour créer une zone zen afin que celle-ci correspond à vos besoins et soit surtout idéalement placée dans votre jardin ? Nous allons voir dans cet article les différentes étapes de la création d’une zone zen dans votre jardin.

Bien définir la zone zen dans votre jardin

Vous avez envie d’une zone de repos afin de passer des moments agréables dans votre jardin ? Alors vous pouvez tout à fait opter pour la création d’une zone dites zen. Avant de commencer je vous conseille de prendre en “photo” votre jardin avec une vue en hauteur, et pour cela il n’y a pas beaucoup de solution soit vous utilisez un drone (mais cette solution nécessite du matériel) soit vous allez tout simplement sur Google Map ou une autre application avec une vue satellite de votre maison et surtout de votre jardin. Il est toujours plus facile de faire le choix avec une vue en hauteur qui vous donnera l’intégralité des éléments présents dans votre jardin. Une fois la zone définie, il va falloir préparer le terrain qui va accueillir votre zone zen dans votre jardin.

La préparation de votre terrain

Dans un premier temps, je vous conseille de mettre un coup de bombe de peinture pour bien délimiter votre zone de travail. Il faudra ensuite retourner la terre mais surtout enlever les mauvaises herbes et bien entendu jusqu’à la racine. Vous pouvez tout à fait opter de bêcher la zone ainsi que de retourner la terre avec une pelle sur environ 30cm de profondeur. Enlever aussi les graviers ou cailloux que vous allez trouver dans la zone. Enfin en dernière étape de la préparation de votre terrain, il est important de bien aplanir le sol surtout si vous avez comme projet de disposer d’éléments de décoration

La pose d’un géotextile

Une fois votre terrain préparé, il faudra penser à la pose d’un géotextile. En effet, cette étape est parfois négligé pourtant elle est très importante pour la réalisation d’une zone zen dans votre jardin. Le géotextile dispose d’une multitude de propriétés, mais celle qui va nous intéresser dans notre cas de création d’une zone zen est surtout le fait qu’il va empêcher les mauvaises herbes ou tout autre plante de repousser dans votre sol. De plus il vous permettra une bonne filtration de l’eau de pluie. Pour la pose voici ce que je vous conseille. Déposer avant une couche de sable sur votre zone sans oublier de la tasser, puis déposer votre géotextile de la marque de votre choix comme par exemple le geotextile bidim. Personnellement, je préfère mettre 2 couches de géotextile, mais il est possible d’en mettre qu’une. Vous pouvez enfin décidez de l’agrafer au sol à l’aide de long clous mais si vous avez choisi un substrat lourd pour votre création de zone zen dans votre jardin ce n’est pas forcément nécessaire.

Le choix de votre substrat

Au premier abord on imagine bien souvent une zone zen avec du sable. Cependant même si cela reste beau au début, et surtout avoir la sensation d’être à la plage je vous déconseille fortement d’utiliser du sable pour la création de votre zone zen. En effet, il aura tendance à se coller à vos pieds, et se déposer un peu partout dans votre maison, puis très propre au début il risque d’avoir de nombreuses impuretés rapidement ce qui rendra la zone peu agréable au fil du temps (ou alors il faudra changer votre sable régulièrement). Pour un substrat qui donne un effet zen, je vous conseille des galets de marbre blanc roulés. Etant roulé ils vont avoir la particularité d’être “rond” mais aussi lisse sur toute la surface ce qui ne fera pas mal au pieds si vous marchez dessus pieds nus. De plus leur couleur blanche donnera immédiatement un effet zen dans votre jardin.

 

Read More
pulvérisateur à main

Comment choisir le meilleur pulvérisateur de jardin pour vos besoins ?

Il y a beaucoup de choses à prendre en compte pour choisir le bon pulvérisateur de jardin. Le but d’un pulvérisateur est de produire des quantités contrôlées de liquide, qui peuvent être utilisées à de nombreuses fins différentes tout au long de la saison de croissance. Il s’agit de s’assurer que vos plantes disposent de suffisamment de nutriments et d’humidité et de lutter contre les parasites, les maladies et les mauvaises herbes.

Un pulvérisateur de jardin à quoi ça sert ?

Un pulvérisateur à main de jardin peut s’avérer très utile pour prendre soin de vos plantes, ou de votre potager. En effet, contrairement aux tuyaux d’arrosage il vous permettra d’avoir un contrôle précis sur l’apport en eau et en nutriment de vos plantes. L’arrosage pourra être doux et non pas agressif comme avec d’autres matériels pour l’arrosage (tuyau, arrosoir, jarre, etc …). D’ailleurs certaines plantes comme les bonzaïs sont très sensibles à l’arrosage, notamment au niveau de leurs feuilles qui nécessite un grand entretien et une vaporisation douce.

Que faut-il rechercher dans un pulvérisateur de jardin ?

Il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour choisir le bon pulvérisateur de jardin. Il s’agit notamment du type de pulvérisateur dont vous avez besoin, de la quantité de pulvérisation dont vous avez besoin, de la fréquence à laquelle vous devez l’utiliser, etc. Voici quelques-unes des choses que vous devez garder à l’esprit lorsque vous achetez un pulvérisateur de jardin.

  • La première et la plus importante chose à prendre en compte lors de l’achat d’un nouveau pulvérisateur est le but dans lequel vous devez l’utiliser. Vous pouvez avoir besoin d’un pulvérisateur pour un usage domestique ou commercial. La quantité de produit à pulvériser dépend également en grande partie de l’usage que vous souhaitez en faire.
  • Ensuite, vous devez déterminer à quelle fréquence vous devez pulvériser votre jardin. Est-ce une fois par semaine ou deux fois par semaine ? Une fois par saison ou une fois par mois ? Une fois que vous aurez déterminé la fréquence à laquelle vous devez utiliser le pulvérisateur, vous serez en mesure de choisir le bon type de pulvérisateur.
  • En plus de la fréquence d’utilisation, vous devez également tenir compte du débit dont vous avez besoin dans votre pulvérisateur. Un débit excessif entraîne un gaspillage de liquide. Vous devez également garder à l’esprit que le type de pulvérisateur que vous choisirez dépendra largement du débit requis.
  • Ensuite, vous devez tenir compte des caractéristiques du pulvérisateur. Un bon pulvérisateur sera doté d’une buse qui ajuste son débit pour différents types d’arrosage, comme le jet, le jet en éventail ou la brume. Vous devez également tenir compte de la facilité de nettoyage du pulvérisateur.

Les différents types de pulvérisateurs

Il existe différents types de pulvérisateurs sur le marché aujourd’hui et notamment dans les boutiques de jardinage, voici les types les plus communs :

  • Pulvérisateur avec gâchette (le pulvérisateur classique)
  • Pulvérisateur à main (permet d’être très mobile)
  • Pulvérisateur à pression (évite d’avoir à pomper sur la gâchette)
  • Pulvérisateur électrique (permet d’effectuer plus rapidement une zone de travail)
  • Pulvérisateur avec des roues (permet de se déplacer facilement)

Conclusion

Un pulvérisateur fiable, durable et facile à utiliser est indispensable pour tout jardin. Que vous arrosiez votre potager une fois par semaine ou une fois par jour, un pulvérisateur fiable et léger fera bien l’affaire. Avec tant d’options disponibles, il peut être difficile de savoir où commencer votre recherche. Cet article vous aura peut-être permis de faire le point précis sur vos besoins et d’acheter le bon pulvérisateur de jardin qui vous conviendra parfaitement.

Read More
cabanon abri de jardin sur mesure

Comment construire un cabanon de jardin sur mesure ?

Allez de retour avec un nouvel article qui pourrait être intéressant pour toi si tu as l’intention de construire un cabanon de jardin sur mesure. Oui tu as bien lu je parle de sur mesure par rapport à la place que tu dispose dans ton jardin et à l’endroit que tu souhaites le mettre, je ne parle d’u cabanon acheter dans un magasin de bricolage mais bien d’un cabanon réalisé entièrement à la main et sur mesure pour qu’il fasse la taille que je souhaites (enfin plutôt la taille que Madame souhaite).

Pourquoi un cabanon sur mesure ?

Alors déjà je vais te placer le contexte de pourquoi j’ai du faire un cabanon sur mesure. En fait dans le fond de notre jardin, nous avons un petit retour d’environ 2m par 1m de large. A l’époque il y avait une construction en dure pour mettre apparemment un barbecue mais bon le truc depuis les années il ne ressemblait plus à rien un trou avec des agglos quoi ! Du coup Madame à soumis l’idée de tout casser et de créer une surface pour faire du rangement. Alors oui elle est forte dans la décoration et l’optimisation le problème c’est que sur le papier c’est génial et facile en vrai toi t’es déjà en train de calculer combien de temps tu va passer à te faire chier !
Mais bon il faut le faire alors c’est parti, je prend le perforateur Ryobi avec une mèche de marteau piqueur et on tape dans le mur. Bon au bout d’une heure j’ai fait tomber 1 agglo et demi plein de ferraille. Bref t’as compris l’ancien barbecue il fait 1m de hauteur sur 1m de large, il a été monté pour résister aux secousses sismiques. Du coup j’arrête le perforateur car sinon dans un mois j’y suis encore et je garde des séquelles du bras qui tremble pendant 1 an et je prends la masse. Pour la masse on prend un truc de bonhomme de 5kg tu vois le genre ? Le genre que si tu rates ton coup et que ça fini dans le tibia tu peux jouer au mikado avec tes os !
Avec la masse au bout de 2 heures j’arrive enfin à péter ce barbecue. Allez maintenant chargement dans la voiture des gravats direction la déchetterie !

La préparation de la dalle

Alors j’aurais pu faire une dalle béton mais bon j’ai opté pour plus simple et si tu fais ton cabanon sur mesure dans un petit espace pas la peine de sortir les grands moyens, d’ailleurs j’avais penser à des palettes mais il aurait fallu les couper et tout le bazar du coup on fait ça avec des dalles de béton et du sable.
Du coup me voilà parti pour creuser. Je place des graviers dans le trou puis des morceaux de géotextiles et je rempli d’une fine couche de sable. Ensuite je viens poser mes dalles de béton a des endroits clefs ou va reposer le plancher du cabanon. Je met le tout de niveau et je viens remplir de sable tout le reste. Ha oui tasse ton sable car sur le principe le sable c’est génial tu rempli et tu tires à la règle de maçon et en 2 minutes c’est droit, oui mais non vas-y marche dessus tu va voir le niveau que tu as tiré ça ressemble plus à Verdun qu’a une piste de bowling. Donc je tasse et retire à la règle, et je recommence.
pose dalle beton cabanon jardin
Bon va falloir maintenant qu’on aborde les coûts étape par étape car si c’est pour faire un cabanon sur mesure 5 fois plus cher que dans le commerce ça vaut peut être pas le coup de se faire chier.
A ce niveau pour la dalle j’ai eu :
  • 5 dalles bétons : 25€
  • 2 sacs de graviers : 10€
  • 4 sacs de sables : 15€
Bon d’un côté même si tu achètes ton cabanon tu va devoir réaliser cette étape au minimum alors on va dire que c’est des frais fixes.
dalle cabanon jardin

La création du plancher

Alors comme je t’ai dit pour que le cabanon sur mesure rentre bien dans l’espace de retrait de notre jardin il faut qu’il fasse 2m par 1m du coup je commence à créer le plancher du moins la structure qui va accueillir le plancher. Pour faire ça on part au magasin de bricolage et on prend des demi lambourdes. Enfin t’as compris le truc quand je dit “on” c’est pas “nous” c’est moi ou toi quoi !
Direction la cour des matériaux. Bon alors là pour rentrer peu importe l’enseigne il faut montrer pâte blanche évite d’y aller avec du matos il regarde le véhicule voir si tu va rien voler à l’intérieur … “La voiture ? Oui oui c’est la mienne j’ai la preuve d’achat”.
Tu récupères les demi lambourdes tu charges et la moment magiques tu as passé 10 minutes dans la cour des matériaux mais tu va passer 1h pour en ressortir et ça peut importe le moment de la journée, franchement peu importe l’enseigne le système de caisse à la cour des matériaux c’est juste l’enfer !
Alors pour la réalisation de la structure qui va faire le plancher on va découper la structure a la forme choisie et après on visse avec des vis longue a bois, bref rien de sorcier. Tu peux renforcer un peu la structure en ajoutant des morceaux en perpendiculaire histoire que tu passe pas a travers le plancher.
Bon là comme tu peux voir sur la photo j’ai bien blindé la structure mais qui peu le moins peu le plus alors autant pas gâcher.
structure plancher cabanon sur mesure
Pour le plancher par la suite je me suis servir de plaque de bois qu’on avait mis de côté pour faire …. rien en fait je les avait stocké pour les stocker tu vois le truc ? Un peu comme on fait tous quand on fait des travaux. Mais bon là sur le coup c’est parfait puisque les planches mesuraient exactement 2m par 1m20 du coup j’ai juste eu besoin de faire une petite coupe dans la longueur et hop c’est parfait. En plus j’en avais 2 donc t’as compris que je vais me servir de l’autre pour faire le toit mais ça on verra à la fin !
Cependant si tu dois acheter un plancher avec du bois tu va en avoir a peu près pour 20€ du mètre carré soit pour ici j’en aurais eu pour 40€
  • Plancher bois : 40€ ou récup’
  • 100 vis de 150mm dont on se servira tout le long du projet de création de cabanon en bois : 15€
  • Lambourdes pour structure plancher, toit, et murs : 50€

Bon après sincèrement si tu es un peu débrouillard regarde au niveau de la déchetterie il y a pas mal de choses à récupérer parfois 😉

Création des murs du cabanon sur mesure

Allez maintenant que j’ai fait le plancher et sa structure on va s’attaquer aux murs. Alors toujours pour économiser un peu j’ai chercher une solution qui pourrait faire l’habillage des murs sans me ruiner avec leurs lames qui te vendent 30€. Bah oui le but de ce cabanon sur mesure ce n’est pas qu’il me coute une blinde. Puis en retournant chercher des demi-lambourdes pour faire la structures des murs du cabanon en bois d’un coup je me suis dit … Et pourquoi pas des planches de coffrage. Les planches de 4m sur 25cm de large ça revient à 10€ environ mais tu as 4m et surtout 25cm de largeur pas comme leur lame à 5cm de large. Du coup feu, je prends des planches de coffrages. Bon là tu va me dire, oui mais 4m dans la voiture c’est pas pratique à transporter il faut un camion. Débrouillard, j’ai dit ;).

On a pas besoin de 4m puisque la plus grande longueur fera 2m du coup, la scie sauteuse ou la scie circulaire elle vient avec toi dans la voiture et tu découpes sur place. D’ailleurs je suis tombé sur un mec qui faisait la même chose que moi mais avec une scie manuelle, alors je lui ai prêter la scie circulaire il faut bien que l’on s’aide entre bricoleur.

Alors pour les murs c’est simple tu définis ta hauteur tu réalises la structure avec les lambourdes et tu viens visser avec des vis de 150mm dont tu t’es servi pour le plancher.

Une fois que tu as la structure tu coupes les planches de coffrage à la bonne dimension et tu les cloues ou les vis (personnellement j’ai opter pour les vis car je n’ai pas de pistolet à clou et en plus si j’ai un problème sur une planche dans le futur je peux la changer rapidement), mais si tu le fais au pistolet à clou tu va gagner du temps et un peu d’argent car les vis ça coute plus cher que les clous.

Voilà ce que ça donne.

pose mur cabanon sur mesure

Ah oui petit conseil, alors forcément tu n’est pas sur de la lame parfaite quand tu achètes de la planche de coffrage, il se peut qu’il y ai quelques jours entre les lames parfois lors de l’assemblage. Pas de panique pour l’étanchéité, ce que j’ai fait c’est que j’ai acheté 2 cartouches de silicone transparent que j’ai placé sur chaque lame avant de mettre celle du dessus. Résultat des courses j’ai du silicone entre chaque planche de l’abri de jardin sur mesure.

Alors au niveau des calculs là j’en ai eu pour

  • Planches de coffrages : 150€
  • Vis pour planche : 20€
  • Silicone transparent 2 cartouches : 15€
  • Lasure : 30€

Alors pour la lasure tu peux la passer avant ou après le montage, personnellement comme tu vois sur la photo je n’avais pas trop le choix, du coup une petite perte de temps car il faut attendre que les planches soient secs, mais bon perte de temps, perte de temps, ça permet de “Cheri, pourquoi tu bois une bière ? … J’attends que les planches sèchent cherie, c’est pas de ma faute c’est toi qui voulait mettre le cabanon contre le mur du fond du coup il faut les peindre avant, mais t’inquiète pas dans 5 minutes c’est sec”

Et dernière chose, il faut penser à l’eau qui va tomber sur le toit pour l’évacuer facilement. Pour ça rien de bien sorcier, il faut que tu définisses une pente correcte. Alors pour ma part j’ai fait une jolie pente d’environ 20% normalement tu peux faire moins entre 5 et 10% mais si tu as l’occasion de faire plus te gène pas ça sera encore mieux pour éviter les dégâts d’évacuation des eaux. La pente tu va la décider lors de la création des murs latéraux et le mur du fond. Bah oui c’est en partie sur eux que le toit va reposer !

Enfin pour finir je vais créer la structure de l’avant et la poser sans déposer cette fois-ci les planches de coffrage mais pour avoir un ensemble solide, je viendrais mettre des demi-lambourdes en perpendiculaire qui rejoignent le mur du fond à la structure du devant pour pouvoir déposer le toit et surtout pour qu’il ne me tombe pas sur la gueule !

La création et la pose du toit du cabanon sur mesure

Bon quand tu es à cette étape en général tu va commencer à voir le bout de ton cabanon en bois sur mesure ! Pour le toit c’est simple il faut juste une planche d’OSB comme pour le plancher, ou alors une planche de récup’ comme moi (si tu as suivi tu sais que j’ai 2 planches pour le plancher et le toit). Avant de la poser on va la préparer correctement car c’est elle qui va prendre toute la flotte venue du ciel. Alors je repars au magasin de bricolage (oui je sais tu va me dire tu pouvais pas tout prendre d’un coup), et j’achète un rouleau de bitume à poser ou plus précisément un bardeau bitumeux.

realisation toit cabanon sur mesure

Alors ils vont t’en vendre des thermocollants ou je ne sais quoi, bref le truc soit disant tu le pose tu appuie dessus et ça colle. C’est théorique je préfère te prévenir le truc tu le colles il se décolle, du coup je te conseille de rajouter de la colle un peu partout sur ton toit pour que le bardeau accroche bien.

  • Bardeau bitumeux : 30€
  • Colle : 10€

Bon voilà où j’en suis après quelques jours de travail (bon oui c’est un peu long mais comme toi j’ai une vie si je pouvais passer toute ma journée à faire un abri de jardin sur mesure ça serait bien mais c’est pas le cas)

pose toit cabanon jardin

Et quoiqu’il en soit il a de la gueule ce petit cabanon sur mesure quand tu arrives à cette étape là. D’ailleurs si c’est juste pour faire un abri limite tu peux rester à cette étape. Mais si c’est pour stocker un peu de matériel alors on va finir ça proprement (surtout que bon pas sur que ça convienne à Madame hein …).

La pose de la structure de la porte

Alors surtout ne fait pas la connerie de vouloir directement posé les planches de coffrage pour habiller le devant car il faut d’abord réaliser la structure de la porte ainsi que la pose des planches de coffrage sur la porte pour connaitre l’épaisseur exacte quand elle va être ouverte car sinon tu va avoir un problème pour l’ouverture. Pour la structure de la porte tu prends encore des demi-lambourdes et tu réalises un encadrement tout bête. Moi perso j’ai ajouté une barre de renfort en plein milieu.

Puis tu trouves des charnières assez longue pour soutenir le poids de la porte, attends on est pas en train de construire un cabanon en carton comme il te vende dans les magasins de bricolage, tu as des lames de 25mm d’épaisseur, les gamins peuvent shooter dedans avec leur ballon de foot ça bouge pas ! Mais par contre ça pèse alors la direction amazon ou j’ai pris ça

charnière porte cabanon en bois sur mesure

Au cas ou si tu souhaites acheter les mêmes voilà le lien directement depuis Amazon : Lien charnière porte lourde

L’habillage de la porte et de la façade

Voilà quand tu es arrivé là, c’est presque fini. Il restera à habiller la façade et la porte avec les planches de coffrage. Il faut bien penser à l’ouverture comme j’ai dit plus haut, alors on habille en premier la porte puis ensuite les flancs du cabanon sur mesure.

Fier de toi tu peux appeler ta femme, “Cherie j’ai finiiiiiiiiiiiii” ….. Ce à quoi elle va te répondre “Bravo Cheri, tu peux ranger les affaires qui trainent dans le jardin dedans ….” !

Le résumé du prix et temps pour la construction d’un cabanon en bois sur mesure

Alors si tu te lances dans cette tâche, franchement pour être franc tu gagnes énormément de place dans le jardin car le but est que ton cabanon en bois s’adapte à l’endroit souhaité et ne soit pas posé au milieu de rien. De plus, ça fait un cabanon hyper costaud !

J’avoue que je n’avais pas spécialement calculé les coûts du projet mais finalement ça revient moins cher qu’un cabanon correct en magasin de bricolage, de meilleur qualité et surtout tu l’a fait toi même (tu te prends un peu pour un demi-dieu).

Pour ce qui est du temps, on va dire si tu travailles environ 2/3 heures par jour et que tu n’a rien a cassé, personnellement j’ai mis environ 1 semaine à ce rythme (plus le samedi). Mais si tu bosses bien toute la journée je pense que on peut boucler le travail en 2 jours.

Au niveau des prix, on va reprendre tout ce que j’ai marqué pour savoir combien ça nous à couté ce cabanon sur mesure en bois.

  • Plancher bois et toit : 80€ ou récup’
  • 100 vis de 150mm dont on se servira tout le long du projet de création de cabanon en bois : 15€
  • Lambourdes pour structure plancher, toit, et murs : 50€
  • Planches de coffrages : 150€
  • Vis pour planche : 20€
  • Silicone transparent 2 cartouches : 15€
  • Lasure : 30€
  • Bardeau bitumeux : 30€
  • Colle : 10€
  • Charnière : 15€

Soit 415€ pour ce cabanon en bois sur mesure (mais si tu as suivi je me suis servi de planches de récupération pour le toit et le plancher du coup personnellement j’enlève 80€ et je te conseille de faire pareil de trouver des solutions de récupération, plein de personnes jettent du bois que cela soit des anciens meubles, et autres) soit 335€ pour ce magnifique et solide cabanon en bois sur mesure !

cabanon abri de jardin sur mesure

 

Read More
etude terrain jardin

Quelles sont les étapes pour réussir l’aménagement de son jardin ?

Pour les amoureux des espaces verts, posséder un jardin afin de profiter au maximum de leur habitation est une priorité. Que ce soit pour organiser un barbecue entre amis ou en famille ou pour que les enfants jouent en plein air, l’aménagement de son jardin confère des avantages considérables.

Mais comment y arriver ? Si vous n’êtes pas un professionnel du domaine, cette opération peut être un vrai casse-tête. Pour vous aider, on met à votre disposition cet article qui vous livre toutes les étapes pour réussir à bien aménager votre jardin.

Faire une étude approfondie du terrain

La première démarche à accomplir pour bien aménager son jardin est de procéder à une étude de terrain. Cette analyse prend trois volets. D’abord, elle s’intéresse à l’état des lieux. Cela prend en compte la géométrie de votre parcelle, les dimensions de votre jardin ainsi qu’à la préparation du sol. Le dernier aspect consiste à préparer le sol qui va abriter le jardin.

Pour y arriver, il faudra effectuer le remblai du jardin. C’est une étape importante dans la composition d’un jardin parfaitement agencé. Le remblai du jardin consiste à ajouter de la terre ou du sable dans le but d’aplanir un terrain, à niveler des fouilles ou à rehausser le niveau du sol. Ensuite, l’étude s’intéresse aux bâtiments et autres structures avoisinantes.

Il s’agit ici de faire la délimitation des allées et de prévoir la mise en place d’une clôture. Pour finir, faites le recensement des éléments déjà présents et que vous désirez conserver comme les points d’eau, les arbres et arbustes.

plan travaux jardin

Définir le style de votre jardin

La deuxième étape dans ce processus d’aménagement de votre jardin consiste à structurer votre jardin en lui définissant un style précis. À cet effet, vous avez le choix entre plusieurs modèles à savoir : les jardins à l’anglaise, à la française, zen ou encore exotique. Le style français vous permet d’avoir une pelouse parfaite et des végétaux bien maîtrisés.

Par contre, le jardin à l’anglaise est bien plus verdoyant. Par ailleurs, c’est plutôt les couleurs et sources d’eau intermittentes qui sont à l’honneur pour un jardin zen.

Réaliser le plan des travaux

Faire un plan est la base de toute construction. La règle demeure la même pour l’aménagement de votre jardin. À cet effet, commencez par des petits croquis qui vous permettront d’avoir une idée de base. Attention ! Vous devez au préalable prendre les dimensions de votre terrain afin que le plan soit le plus fidèle possible.

Ensuite, réalisez votre maquette en partant d’un plan à échelle sur papier ou d’un programme informatique (comme Google SketchUp, Eden-virtuel).

Choisir les plants du jardin

La végétation que doit comporter votre jardin n’est pas à prendre à la légère. On vous conseille de choisir les meilleurs plants en tenant compte des critères comme l’exposition au soleil. En effet, toutes les plantes n’ont pas la même capacité à tolérer les rayons du soleil. Vous devez donc vous intéresser à chaque espèce afin de déterminer sa capacité de résistance face au soleil ou au gel.

Cela vous permet de faire un choix économiquement viable. Pour l’aspect floral du jardin, vous pouvez choisir des fleurs aux significations reposantes et positives comme :

  • La marguerite ;
  • Le mimosa ;
  • La fleur de lys ;
  • Les jonquilles et les pivoines.

Pour un jardin véritablement romantique, vous pouvez choisir :

  • Les géraniums ;
  • Les hortensias ;
  • Les jacinthes et les iris.

Installer le mobilier de jardin

mobilier de jardin

Le choix du mobilier de jardin consiste à choisir un lit de jardin, un fauteuil ou une balancelle. Vous devez veiller à ce que vos meubles soient beaux et résistants. Si votre jardin n’a pas d’abri, optez pour les meubles en aluminium. Ce matériau offre une solidité et une résilience face à l’eau.

Les meubles en bois robustes sont également une option à envisager. Ils vous satisferont autant sur la durée, mais vous devriez veiller à leur entretien périodique.

Read More
montage chalet bois

Comment monter son chalet en bois ?

Il n’y a pas que les oiseaux, après tout, qui peuvent avoir droit chez vous à une petite maison en bois pour s’y prélasser comme ils l’entendent. Chacun, à condition d’avoir une parcelle de terrain permettant de construire et, évidemment, une autorisation de construction de la part de la mairie – celle-ci étant obligatoire – peut construire un chalet en bois chez soi. Selon ce que vous attendrez de la construction, le prix ne sera alors pas le même.

Les raisons d’avoir un chalet en bois chez soi

Un chalet en bois n’est évidemment pas à confondre avec une simple cabine de jardin. Généralement plus fourni en ce qui concerne sa surface, un chalet en bois est davantage destiné à la plaisance. Vous pourrez ainsi l’équiper comme vous l’entendez pour en faire un lieu de détente qualitatif et qui, incidemment, ne pourra que faire grimper la valeur de votre propriété.

À vous de choisir comment vous voudrez l’équiper. Il est possible, selon l’investissement auquel l’on est prêt à souscrire, d’installer l’eau et l’électricité si la nécessité s’impose. Le confort de ce petit chalet en bois sera ainsi optimal.

Monter son chalet en bois soi-même

Bien entendu, le montage de votre chalet en bois suppose quelques connaissances en bricolage, ne serait-ce que pour opter pour les matériaux adéquats et surtout, pour les agencer comme il se doit. Monter un chalet en bois soi-même n’est pas nécessairement difficile pour ce qui est de la construction en elle-même mais pourra vous demander un temps conséquent. Vous n’aurez alors que d’autant mieux mériter votre instant de détente après de longs mois de construction.

Il est à noter que la construction d’un chalet en bois sur sa propriété, de par la loi, implique d’installer une dalle en béton au préalable. Bien qu’un chalet en bois ne soit pas une demeure domiciliaire à proprement parler, sa taille et son envergure suppose une base solide afin d’éviter tout aléa futur.

À moins d’être expert en construction, vous pourrez espérer pouvoir construire votre chalet en bois aussi longtemps que la surface de ce dernier sera inférieure à 25 m². Au-delà, le recours à un professionnel s’imposera de lui-même.

chalet en bois

Faire appel à un prestataire pour monter son chalet en bois

Si la construction d’un chalet en bois soi-même n’implique que 1000 à 2000 euros de dépenses pour les matériaux, le faire construire par un professionnel est autrement plus coûteux, mais aussi, bien plus rapide et qualitatif. Pour un chalet en bois sur-mesure, un artisan pourra vous facturer en moyenne 50 000 euros. Tout dépendra alors de la surface et des agréments attendus.

Il existe néanmoins des chalets en bois prêts à construire qui, eux, coûtent nettement moins cher et sont accessibles pour un prix variant entre 30 000 et 40 000 euros selon les modèles. La qualité de l’ouvrage sera bien évidemment présente, mais les aménagements ne seront évidemment pas aussi qualitatifs que grâce au travail d’un artisan. À vous de choisir la meilleure option en fonction des critères attendus de votre chalet en bois.

Read More
elagage

Comment élaguer un arbre ?

La flore ne s’entretient pas toute seule. Un arbre à l’air peut-être plus majestueux à mesure que son feuillage se fait plus touffu, cependant, cette croissance de ses branches peut représenter un danger éventuel. À ce titre, il est nécessaire d’élaguer tout arbre qui, alors, commence à devenir une menace ou, en tout cas, une gêne pour votre environnement direct. Aussi, si vous êtes propriétaire d’un arbre sur votre terrain – vous ne serez pas autorisé à l’élaguer autrement – suivez ces consignes afin de savoir quand et comment élaguer un arbre.

Aussi, si vous êtes propriétaire d’un arbre sur votre terrain – vous ne serez pas autorisé à l’élaguer autrement – suivez ces consignes afin de savoir quand et comment élaguer un arbre.

Quand faut-il élaguer un arbre ?

Un arbre se doit d’être élagué dans des périodes définies. La loi, certes, ne fixe aucune date précise, mais un jardinier avisé saura quand agir.

En effet, il n’est pas recommandé d’élaguer son arbre au tout début du printemps – c’est-à-dire en mars – car c’est à cette période que la photosynthèse s’active à nouveau. Couper les branches à ce moment-là impliquerait de nuire à l’arbre pour la prochaine croissance de ses branches. De même, il ne faut pas élaguer un arbre durant l’automne, car cela nuit à la faune qui se nourrit des feuilles mortes durant cette période.

Ainsi, le meilleur moment pour élaguer un arbre se situe à compter de fin avril jusqu’à la mi-juin. Cela est aussi possible en hiver, mais plus dangereux à cause du gel.

Comment s’y prendre pour élaguer un arbre ?

Un jardinier se doit de savoir se préparer en conséquence pour élaguer ses arbres. Aussi, il se doit d’être équipé, mais aussi, paré à accomplir son ouvrage dans les meilleures conditions que soient. Si vous ne vous sentez pas de réaliser l’élagage de vos arbres vous pouvez toujours faire appel à une entreprise spécialisé comme par exemple elagage le puy en velay dans le département de la Haute-Loire.

Le choix des outils pour élaguer un arbre

Pour des branches d’arbre inférieures à 3 centimètres de diamètre, un simple sécateur suffit ou bien encore un coupe-branche (aussi appelé « ébrancheur » ou encore « élagueur ».

Des branches dont le diamètre varierait autour de trois ou quatre centimètres, du fait de leur épaisseur, nécessiteraient une scie arboricole. Quant aux branches plus épaisses, alors, la tronçonneuse sera impérative afin d’œuvrer au mieux.

La manière d’agir pour élaguer un arbre

Il ne faut jamais être trop proche du tronc au moment d’élaguer les branches d’un arbre. Cela, pour ne pas risquer de l’endommager. De même, vous devez scier, couper ou tronçonner la branche de sorte à ce que la coupe se fasse perpendiculaire à la branche en question. Ce n’est qu’à ces conditions que les branches pourront repousser sans faute.

Il faudra aussi vous assurer que vos outils soient bien aiguisés avant de procéder et de les stériliser en conséquence.

Les consignes à respecter pour élaguer un arbre

Bien entendu, le fait de devoir élaguer un arbre implique souvent de devoir travailler en hauteur, qui plus est avec des objets tranchants. Vous devrez donc porter des équipements de sécurité, notamment des lunettes de protection pour éviter les débris et des gants pour ne pas vous couper.

Pour travailler en hauteur, il ne faut jamais utiliser une échelle ou un escabeau, car cela ne vous offrirait qu’un équilibre trop précaire. Optez plutôt pour un échenilloir ou une scie sur perche.

Dans l’éventualité toutefois où les branches seraient trop hautes, même pour ces outils, il vous faudrait alors appeler un professionnel. Celui-ci, avec une nacelle pour le hisser à hauteur de branche pourra ainsi procéder sans faute et sans risque.

Vous pouvez consulter notre article sur comment aménager les plantes de votre jardin pour avoir un ensemble harmonieux.

Read More

Comment aménager les plantes de son jardin ?

Un jardin n’est pas fait pour n’être qu’une pelouse tondue. Pour mieux faire resplendir votre extérieur de sorte à ce qu’il soit plus agréable au regard, ou encore, pour qu’il soit plus fonctionnel, vous voudrez alors mieux aménager votre jardin. Il faudra pour cela envisager un paysage harmonieux en pensant à tout ce qui puisse se rapporter à ce dernier.

Savoir ce que vous recherchez comme jardin

Il n’existe pas à proprement parler une seule variété de jardin. Vous pourrez opter naturellement pour un jardin fleuri pour vous régaler les yeux, mais vous pourrez aussi envisager votre extérieur sous un autre jour.

Aménager un jardin peut ainsi revenir à lui attribuer un usage plus défini pour y faire pousser les plantes qui vous plaisent. Vous pourrez ainsi retirer certains produits de votre jardin avec lesquels vous vous régalerez.

Rien, bien sûr, ne vous empêche de rendre votre jardin à la fois fleuri et fonctionnel. L’important étant alors d’équilibrer l’aménagement de votre jardin en conséquence.

Attribuer les plantes à la juste saison et au juste terrain

Vous ne devez pas envisager votre jardin tel que vous le voulez, mais tel qu’il se doit d’être. Vous appréciez sans doute certaines plantes en particulier, mais vous devrez parfois vous rendrez à l’évidence : toutes ne pourront pas garnir le sol de votre jardin. Il vaut mieux trouver un professionnel comme https://www.negoplantes.com/ qui pourra vous conseillez sur le type de choix de plantes et de fleurs pour votre jardin

Certaines plantes ne s’épanouissent que dans un environnement bien particulier. La qualité de votre sol, le climat, la saison même, entre autres facteurs, détermineront si vous pourrez ou non y aménager certaines plantes ou fleurs en particulier. Renseignez-vous sur chaque plante afin de savoir si celles-ci seront appropriées pour garnir votre jardin comme il se doit. 

Harmoniser les couleurs

Un jardin peut être fonctionnel tout en ne s’attribuant qu’à un simple aspect esthétique. Le tout n’est pas de fleurir votre jardin, mais de le fleurir de manière appropriée. Il ne suffit pas de planter inconséquemment diverses variétés de fleurs pour qu’un jardin soit aménagé correctement.

Il faudra, pour chacune de ces fleurs, leur trouver un espace bien à elle et surtout, vous assurer que celles-ci ne nécessitent pas un traitement trop différent les unes des autres. Le cas échéant, leur entretien deviendrait très vite fastidieux.

Se soucier de l’espace à sa disposition

Bien qu’elles paraissent minuscules quand elles commencent à pousser, les plantes de jardin occupent un espace considérable après quelques mois à peine. Leur floraison ainsi que la croissance de leurs racines, nécessiteront toujours un espace bien particulier pour qu’elles puissent s’épanouir.

Ne compressez pas vos plantes et fleurs les unes à côté des autres et laissez-leur suffisamment d’espace pour que celles-ci puissent « respirer ». N’oubliez pas qu’il s’agit d’êtres vivants avant d’être de simples aménagements de jardin.

Trouver le juste équilibre entre la variété et l’homogénéité

L’harmonie repose sur l’équilibre et la nuance. Si un jardin avec une seule même variété de plantes peut être assez insipide, un jardin qui comprendrait trop de variétés n’aurait aucune identité propre et serait impersonnel.

Selon la superficie de votre jardin, trois à cinq espèces de plantes en particuliers suffiront à bien aménager ce dernier.

Read More

Les grands principes de la décoration d’un jardin zen

Les grands principes de la décoration d’un jardin zen

Besoin d’échapper au stress de la vie quotidienne !

Venez-vous détendre dans un jardin japonais et profitez du calme d’un jardin zen.

Le concept de jardin zen est arrivé en Europe entre le XVIIIème et le XIXème siècle.

Lieu dédié au calme et au repos, le jardin japonais doit respecter des règles très précises dans le choix des matières naturelles (des bambous, des pierres, des cailloux, du sable, des statues, de l’eau et des plantes), dans le choix des couleurs (noir, blanc ou vert) et le respect des lignes géométriques.

Représenter un jardin japonais repose sur 3 grands principes

Bien évidement il existe plusieurs façons de créer un espace et un jardin japonais mais 3 règles sont importantes à mettre en place afin d’avoir le rendu souhaité.

  • Miniaturiser la nature en reproduisant les paysages du Japon dans votre jardin.
  • Symboliser la religion japonaise en intégrant des statues des différents Dieux comme Bouddha, Ganesh…
  • Capturer les paysages extérieurs dans votre jardin.

Les 7 éléments à mettre dans un jardin japonais

Ces matériaux sont obligatoires dans tout jardin zen respectant la tradition japonaise

Des rochers

Ils sont souvent par 3 ou 5 et incarnent dans la tradition japonaise

Les ornements

Les statues représentant des divinités hindoux comme la statue ganesh ou Bouddhistes comme Bouddha sont très utilisées dans les jardins zen. Les plus belles statues sont sculptées en pierre de lave et sont de toutes les tailles : des statues miniatures pour des petits jardins et des statues gigantesques dans les jardins les plus grands.

Les esprits divins

Il faut les choisir avec précision, lisses ou arrondies, de différentes tailles et couleurs. Les pierres seront disposées pour apparaître dans leur environnement naturel ou pour signaler un chemin vers la maison, il s’agit du traditionnel «pas japonais» qui va permettre aux japonais de se déplacer dans le jardin sans se salir les vêtements traditionnels japonais.

Du sable et des graviers

Dans la tradition, on utilise le sable pour représenter l’eau en effectuant des ronds de différentes tailles dans le sable fin suggérant les ronds faits par l’eau lorsque l’on lance un caillou dans l’eau.

Des bambous nains

Ils sont placés afin d’orienter les invités dans les espaces du jardin.

De l’eau, fontaine, ou bassin

Elle symbolise la douceur mais aussi la force de la nature. L’eau c’est aussi la vie. Elle peut se dessiner comme un ruisseau étroit, un lac ou une chute d’eau. Si on installe un point d’eau, on installera aussi des îlots, des ponts et des fontaines à eau. On pourra aussi ajouter des poissons, des carpes ou «koï» en japonais, symbole de la culture japonaise.

Des végétaux

Ce sont les éléments essentiels du jardin japonais. Ils doivent être disposés, coupés, taillés et organisés selon un équilibre bien précis. Les végétaux ont la spécificité de changer de couleurs en fonction des saisons et de leur floraison. L’art des compositions florales au Japon est appelé le «niwaki». Cerisiers japonais, bambous, camélias, hêtres, azalée mais aussi la bruyère, le rhododendron ou le magnolia sont les végétaux les plus utilisés dans les jardins japonais.

Afin de ne pas commettre d’impair dans la réalisation de votre jardin zen, engagez un paysagiste. Il saura choisir les végétaux qui embelliront votre jardin en toute saison, il saura capturer un paysage japonais et l’intégrer dans votre environnement.

 

Read More
pergola

Tout savoir sur les différents types de pergolas

La pergola est une solution intéressante si vous souhaitez vous offrir une extension pour votre logement. Il vaut parfois mieux se tourner vers un professionnel qui propose des terrasses à structure aluminium, pour une plus grande solidité et résistance aux conditions climatiques. Voici tout ce qu’il faut savoir pour faire le bon choix.

Quels sont les avantages de la pergola ?

Si vous avez un espace extérieur inexploité, et que vous désirez l’utiliser comme une véritable extension de votre logement, la pergola est la solution idéale. Vous transformerez ainsi votre terrasse en un espace de vie convivial, protégé des aléas du climat tout en étant ouvert sur votre jardin.

La pergola est une structure en aluminium, qui permet d’obtenir un revêtement solide, résistant au soleil et aux intempéries, tout en offrant une vue dégagée sur le reste de votre espace extérieur.

Quoi de plus agréable que de profiter de la verdure de votre jardin, pour une réunion de famille ou un café matinal, sans craindre la chaleur, la pluie ou le froid ? Avec son design moderne, ses couleurs qui s’adaptent à votre style et son ossature solide, la pergola vous permet de bénéficier de votre terrasse comme si c’était une nouvelle pièce de la maison.

Le soir, il est possible d’avoir de la lumière dans la pergola, à l’aide de lampes LED déjà intégrées dans la structure. Tournez vous vers un professionnel qui vous propose un service complet et qui vous accompagne dans toutes les étapes du processus de pose de votre pergola. Vous bénéficierez ainsi de conseils personnalisés dans le choix de la meilleure pergola. Une étude de vos besoins permettra au prestataire de s’adapter au style général de votre logement lors de la pose.

La pergola à lames orientables

Pour ceux qui désirent construire des extensions avec beaucoup de luminosité, la pergola à lames orientables est la solution la plus recommandée. Comme le souligne justement l’entreprise Qualité Pose, spécialisée depuis des années dans l’installation de pergolas sur Revel, le grand avantage de cette pergola, c’est que les lames peuvent être inclinées pour les orienter selon le temps qu’il fait. Ainsi, par temps pluvieux, il est possible de fermer les lames pour protéger votre terrasse de l’humidité et éviter d’être trempé par l’eau de pluie. Vous profiterez ainsi de votre extérieur tout en restant à l’abri.

En inclinant les lames, les rayons du soleil passeront partiellement dans la terrasse, pour apporter toute leur lumière et leur douceur. Vous aurez ainsi une pergola lumineuse quand il fait beau dehors et ressentirez tous les bienfaits du soleil.

La pergolas à lames orientables est donc l’alternative parfaite pour profiter de votre terrasse quelle que soit la météo. Elle limite les inconforts apportés par le temps pour vous laisser profiter de votre terrasse et vous y détendre ou manger par exemple.

La pergola à toiture fixe

C’est le type de pergola le plus solide. La toiture fixe est comme un vrai toit de véranda, elle protège. de la pluie et du vent de manière quasi intégrale. Tout en étant ouverte sur le jardin, la pergola à toiture fixe vous permet de rester complètement à l’abri des conditions climatiques, même les plus extrêmes.

Avec ce type de pergola, vous aurez l’avantage de profiter d’une vue imprenable sur votre jardin sans vous soucier du temps qu’il fait. C’est la solution idéale si vous ne cherchez pas forcément une grande luminosité mais privilégiez plutôt l’aspect cocooning. En effet, l’inconvénient principale de ce type de pergolas est qu’elle couvre intégralement le ciel et projette donc constamment une ombre sur votre terrasse. Elle permet d’apporter ainsi de la fraîcheur les jours chauds d’été mais limite de façon conséquente la luminosité.

La pergola à toile rétractable

Pour ceux qui cherchent une solution intermédiaire, il est possible d’opter pour la pergola à toile rétractable. Se situant entre les lames orientables et la toiture fixe, cette pergola est utilisable à la manière d’un grand parasol. Il est parfaitement possible d’avoir un plein soleil sur votre terrasse si vous ouvrez complètement la toile. De même, si vous avez besoin d’ombre, il vous suffit de tirer la toile de la pergola.

La manipulation de la pergola à toile rétractable est particulièrement aisée et rapide. C’est une alternative intéressante qui offre à la fois un aspect pratique, une simplicité d’utilisation et la possibilité de profiter pleinement du beau temps. Ce type de pergolas est la plus adaptée pour les climats capricieux et variants puisqu’elle s’adapte à tous les climats.

Read More
  • 1
  • 2