Comment apporter résistance et durabilité à un bardage en bois ?

Le bardage en bois garantit un aspect chaleureux et naturel à une maison. Il séduit plus d’un en raison de son côté esthétique et de ses propriétés isolantes.

Toutefois, le bardage en bois se dégrade au fil du temps sous l’effet la pollution, les intempéries et les rayons UV. Quels sont les procédés possibles pour lui apporter résistance et durabilité ?

Le procédé dit d’oléothermie

Il existe plusieurs procédés récents qui permettent d’améliorer la stabilité et notablement la durabilité d’un bardage en bois. Ce sont les traitements thermiques qui se déroulent sous haute température variant de 210 à 250 °C.

Le bardage en bois est placé dans des fours spéciaux pour avoir un bois rétifié grâce à l’azote ou un bois thermo-traité finlandais suite à des injections de vapeur d’eau. Le bois utilisé prend une couleur brune. Il devient hydrophobe et du coup assez résistant aux attaques d’insectes ou de champignons.

La particularité du procédé dit d’oléothermie est de maintenir la température à 130 °C pour ne pas fragiliser la structure du bois. Le bois est immergé dans un mélange fait de dérivés oléagineux végétaux et d’huile de lin. Il est possible d’utiliser un mélange d’acide acétique et des dérivés d’huiles végétales.

L’usage des lasures, huiles et peintures

La durabilité des essences de bois telles que le châtaignier et le chêne s’explique par leur teneur considérable en tanins. Néanmoins, ils sont lessivés progressivement par l’eau de pluie. Il faut donc se servir de peintures, de l’huile ou de lasure pour une meilleure protection.

L’huile de lin par exemple est additionnée à la térébenthine. On peut s’en servir par temps chaud pour retarder le grisaillement. Cette procédure est moins couteuse.

Les lasures bio colorées peuvent servir. Elles apportent une protection idéale contre les UV en raison de leur contenance en pigments. Cependant, elles sont à renouveler chaque 3 à 5 ans sur les façades sud et 8 à 10 ans sur les façades nord. Elles ne nécessitent point de ponçage préalable contrairement aux peintures.

Les peintures laques bio assurent une protection durable car contiennent des charges formant un écran féroce contre les UV.

Le procédé de Shou Sugi Ban

Cet article de Guillaume Le Penher renseigne mieux sur l’utilisation du Shou-Sugi Ban. La technique vient de l’architecte Terunobu Fujimori. Il fait flamber le bois pour faire ressortir son veinage. Le bois utilisé originellement est le Sugi dénommé le cèdre du Japon. Il s’agit bien du cyprès.

Pour réaliser le Shou Sugi Ban, le bois doit être sec. Le brûlage est réalisé du côté de la planche tourné vers l’extérieur au niveau du tronc. Le processus artisanal de production respecte 5 étapes régulières. En France, la production industrielle est la plus utilisée. Le brûlage permet au bois d’avoir une structure hétérogène.

Les procédés par l’adjonction de produit

Il existe divers procédés par l’adjonction de produit à savoir le trempage, le badigeonnage et la pulvérisation. Il s’agit d’appliquer une fine couche de certains produits en périphérie de la section. Il est important de ne pas usiné le bois ainsi traité après traitement. Au cas contraire, les zones usinées sont moins protégées et très sensibles aux attaques.

Le procédé sous-vide est utilisé pour une pénétration plus profonde du bois avec le produit utilisé. En réalité, on atteint les classes 4 et 5 en se servant du procédé sous pression. Ce n’est point le procédé double vide.

Les procédés par la modification moléculaire du bois

Les molécules du bois sont modifiées par les produits chimiques. C’est le cas de la furfurylation. Ce procédé consiste à injecter dans le bois de l’acide furfurylique. La durabilité des essences est ainsi augmentée. Il nécessite plus de moyens et il n’existe point de fabrication française.

Le procédé dit de l’acétylation vise à injecter de l’anhydride acétique dans le bois. Ce dérivé du vinaigre rend le bois plus hydrophobe afin d’augmenter sa durabilité. Avec un tel traitement, on obtient de bons résultats, mais si le coût reste assez élevé.

Le mot de la fin

Vous l’aurez compris, les moyens pour apporter résistance et durabilité à un bardage en bois sont nombreux. On retrouve ainsi :

  • Le procédé dit d’oléothermie

  • L’usage des lasures, huiles et peintures

  • Le procédé de Shou Sugi Ban

  • Les procédés par l’adjonction de produit

  • Les procédés par la modification moléculaire du bois

Si nous devions vous en conseiller une parmi les 5 solutions, portez plutôt votre attention sur le procédé de Shou Sugi Ban, naturel et traditionnel, pour traiter votre bois. Vous respecterez l’essence du matériau et l’environnement par la même occasion !

Read More

Faut-il construire soi-même un cabanon en bois ou l’acheter en kit ?

Un chalet en bois est un très bon investissement, car il vous permet de disposer instantanément d’espace pour ranger l’équipement de jardin, les outils, le matériel de jardinage et tout ce que vous ne voulez pas à l’intérieur de la maison. Avant d’en profiter, vous devez décider si vous souhaitez acheter un abri de jardin bois en kit ou réaliser votre propre construction. Quels sont les avantages et des inconvénients de chaque option ?

Quels avantages d’acheter un cabanon en bois en kit ?

Le plus gros avantage de la cabane en bois préfabriquée est que tout le travail est fait pour vous. Tout ce que vous avez à faire est de sélectionner le modèle qui vous intéresse et le monter dans votre jardin. Vous pourrez peut-être même faire installer le cabanon en kit par un professionnel. En réalité, il est possible de payer pour tout. C’est parfait si vous n’êtes pas un bon bricoleur, si vous manquez de temps ou si vous n’avez pas les outils nécessaires.

Quels avantages de construire le chalet vous-même ?

Si vous êtes quelqu’un qui aime construire des choses, ce seul argument peut justifier l’auto-construction de votre cabanon de jardin en bois. Vous pouvez trouver des plans et des instructions pour la construction d’un chalet en ligne ou imaginez un modèle totalement personnalisé. Cela peut d’ailleurs être souhaitable, si vous disposez d’un espace extérieur contraint. De plus, vous pouvez chercher à faire des économies financières grâce à un tel projet DIY.

Monter un abri de jardin en bois en kit est plus simple

En règle générale, il ne faut pas beaucoup d’outils pour monter un kit. Tout est déjà coupé et prêt à l’emploi. Il vous suffit d’assembler les différentes pièces. Au plus, vous aurez besoin d’un marteau, d’une perceuse et d’un tournevis. Un mode d’emploi fourni par le fabricant vous guidera pas à pas dans le montage.

Par contre, si vous vous engagez dans la construction de votre propre cabanon, vous allez devoir réaliser le projet de A à Z. Il vous faudra concevoir le plan, à moins que vous ne trouviez un modèle existant à reproduire. De plus, vous allez devoir déterminer toutes les pièces de bois à acheter (les modèles, dimensions…) et réaliser les commandes. Enfin, aurez probablement besoin de nombreux outils supplémentaires, notamment des scies circulaires et quelques autres outils électriques.

Créer un cabanon DIY n’est pas nécessairement moins cher

En théorie, l’auto-construction est moins chère que le kit. Cependant, il y a certaines variables à considérer qui pourraient en fait rendre la construction de votre propre chalet plus coûteuse.

Par exemple, si vous ne disposez pas des outils nécessaires, vous pouvez augmenter significativement le coût de votre remise en bois. Si des outils ordinaires (marteaux, tournevis…) ne représentent qu’une petite somme d’argent, les scies circulaires, les ponceuses électriques et autres outils électroportatifs sont bien plus onéreux.

Par ailleurs, vous pouvez plus facilement vous tromper avec l’auto-construction et ainsi augmenter le tarif. Par exemple, vous pouvez acheter une pièce de bois inutile ou faire accidentellement une mauvaise coupe. Enfin, il est bien plus difficile de tenir un budget lorsqu’il y a de multiples dépenses, ce qui est le cas avec le projet DIY.

Auto-construire son abri de jardin en bois permet une totale personnalisation

Le principal avantage de la construction de votre propre cabanon est que vous pouvez réaliser le projet dont vous rêvez. Vous créez le chalet en le personnalisant entièrement pour mieux répondre à vos besoins personnels, tout en s’adaptant à vos contraintes. Par exemple, si vous disposez d’un petit espace dans votre jardin ou s’il a une forme particulière, vous pourrez tout de même avoir le chalet qu’il vous faut.

Si vous avez l’expérience et le temps disponible, vous pouvez facilement ajouter toutes sortes de fonctionnalités à votre abri. Vous pouvez créer des meubles en bois, ajouter des fenêtres ou l’isoler, ce qui vous permet d’utiliser l’abri de jardin pour toute sorte d’usages. Vous pouvez même ajouter l’électricité. Il n’y a aucune limite à la personnalisation. Bien sûr, cela augmentera le coût du projet, mais au moins vous pourrez avoir le type exact de chalet qui correspond à vos besoins, et non une remise de base conçue pour tout un chacun.

Acheter un modèle en kit prend moins de temps

Pour entreprendre la construction de votre propre abri de jardin en bois, vous devez de manière réaliste décider si vous avez le temps nécessaire pour vous y consacrer sérieusement. Il s’agit d’un projet d’envergure, même pour une petite surface. Si vous préférez passer le week-end à vous détendre et profiter de la vie, ou si vous êtes toujours en train de courir, d’aller à un match de football avec vos enfants ou de participer à votre événement sportif préféré, aurez-vous le temps pour construire le cabanon ?

Si vous ne le faites pas, ou si vous n’êtes pas sûr, vous ferez mieux d’acheter un modèle en kit au lieu d’essayer de le créer vous-même. Passer des semaines, voire des mois, sur un projet qui n’avance pas est démoralisant.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse pour savoir si vous devez acheter un abri de jardin bois en kit ou le construire vous-même. Quoi que vous décidiez de faire, sachez simplement qu’avoir une remise extérieure vous offre instantanément plus d’espace de stockage sans dépenser une somme pharaonique pour une extension de maison.

Vous pouvez aussi suivre notre article sur comment construire un cabanon sur mesure de A à Z

Read More
  • 1
  • 2